Les regards tournés vers le Phoenix

Si le Phoenix de Sherbrooke ne connaît pas... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Si le Phoenix de Sherbrooke ne connaît pas les succès espérés cette saison, Jocelyn Thibault sera assis sur le banc des accusés.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Chronique / Même si cette toute nouvelle chronique devait à la base aborder différents sujets qui ne concernent pas le Phoenix de Sherbrooke, difficile de faire autrement étant donné les circonstances.

Avouons que le Phoenix a fait parler de lui durant la dernière semaine. Et c'est loin d'être fini. Les regards seront encore tournés vers l'organisation sherbrookoise jusqu'à la fin de la saison.

Est-ce que le Phoenix gagnera son pari, lui qui vise la « conquête » lors de cette quatrième saison? À mon humble avis, tout est encore possible.

Il y a une semaine jour pour jour, le mot Phoenix revenait plus souvent qu'à son tour sur les réseaux sociaux. Si le congédiement de l'entraîneur-chef Judes Vallée n'a rien de surprenant puisqu'une épée de Damoclès était suspendue au-dessus de sa tête malgré le contrat de deux ans en poche, celui du directeur général Patrick Charbonneau en a étonné plusieurs. Moi le premier.

L'actionnaire et nouveau DG des Oiseaux, Jocelyn Thibault, a fait le bon choix en nommant son ami de longue date Stéphane Julien derrière le banc pour combler le poste laissé vacant. S'il souhaite vraiment piloter l'équipe à long terme, Julien devra être en mesure d'y investir suffisamment d'heures, lui qui était déjà plus qu'occupé dans son rôle de président chez Gestion immobilière Julien. Mais avant tout, il devra gagner. Sinon, il ne fera que passer.

Acheteur modéré

Plusieurs équipes aspirantes ont déjà commencé à améliorer leur alignement par le biais de transactions. Gatineau obtiendra les services de l'excellent défenseur du Drakkar Nicolas Meloche. Son ancien coéquipier, le gardien Keven Bouchard, prendra la direction de Moncton. Sans parler de Michaël Joly qui évolue désormais pour Cap-Breton. Les deux clubs d'Abitibi, comme celui de Saint-John, tenteront aussi le grand coup en se montrant agressifs. Rappelons que la période des échanges s'ouvrira samedi.

Le Phoenix semble se trouver dans la catégorie des acheteurs modérés. Sur papier, il possède déjà presque tous les éléments pour aller loin. Il suffit maintenant d'éviter les blessures.

S'il retrouve le chemin de la victoire, il ne restera qu'à lutter pour l'avantage de la patinoire en séries. Même s'il devra affronter de bonnes équipes dès les premiers tours, pour gagner la coupe du Président, il faudra de toute façon les éliminer une par une.

Mon opinion? Les Sherbrookois devraient viser les grands honneurs. Parce que beaucoup de promesses ont été faites. Et trop de points d'interrogation flottent au-dessus de la prochaine campagne.

Daniel Audette devrait faire le saut chez les professionnels. Alexis Vanier tentera de l'imiter. Guillaume Gauthier aura terminé son stage junior. Kay Schweri lèvera aussi les feutres. Est-ce que Jérémy Roy réussira à faire le grand saut? Et Julien Pelletier lui?

Le Phoenix aura besoin de beaucoup de chances pour que toutes les étoiles soient alignées afin de lui permettre d'être encore compétitif la saison prochaine. Aussi bien y aller le tout pour le tout dès maintenant.

Équipe Canada

L'alignement de l'équipe canadienne envoyée aux Championnats mondiaux de hockey junior ne me fait pas frissonner. Encore une fois, les Québécois y seront rares de toute façon. Anthony Beauvillier des Cataractes de Shawinigan deviendra heureusement un rouage important. Espérons aussi que Julien Gauthier des Foreurs de Val d'Or réussisse à se tailler un poste malgré ses 18 ans. Il le mérite.

Même si Jake Virtanen a été prêté par les Canucks de Vancouver, on est loin de pouvoir compter sur un alignement s'approchant de celui des belles années de la formation canadienne. On ne retrouvera aucun joueur du calibre de Patrice Bergeron, Carey Price, John Tavares ou Connor McDavid par exemple.

Le titre de champion sera donc difficile à conserver...

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer