Félix Potvin le mécène

Félix Potvin s'est associé à la Banque alimentaire... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Félix Potvin s'est associé à la Banque alimentaire Memphrémagog et lui remettra un montant équivalent aux recettes des entrées du match opposant ses Cantonniers aux Commandeurs de Lévis, vendredi.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Félix Potvin a décidé de collaborer pour soutenir les gens défavorisés de la région Magog-Orford. L'entraîneur des Cantonniers de Magog a eu l'idée de se servir du match local de son équipe vendredi soir à l'aréna de Magog contre les Commandeurs de Lévis dans la Ligue midget AAA du Québec pour venir en aide aux familles dans le besoin à l'approche des Fêtes.

Le mentor magogois s'est donc associé à la Banque alimentaire Memphrémagog et remettra à cet organisme un montant équivalent aux recettes des entrées pour cette rencontre.

« Je ne sais pas combien de spectateurs l'aréna de Magog peut contenir, déclare l'ancien gardien de la LNH en esquissant un sourire. Sérieusement, les Cantonniers ont un noyau de supporteurs. Vendredi soir, je les invite à se déplacer en famille. Et j'espère qu'il y en aura plusieurs qui profiteront de l'occasion pour venir découvrir le produit de la ligue midget AAA. En fin de compte, leur déplacement va rapporter et tout le monde passera une agréable soirée. »

Le geste de générosité de Potvin s'imposait selon le principal intéressé. « Je suis un gars de Montréal qui s'est installé dans la région avec ma famille. J'ai été bien accueilli dans ma région adoptive, mes enfants ont grandi ici et je vois ce qui se passe autour de moi. Il y a des enfants et des familles qui ont besoin de temps en temps d'avoir des moments de répit et moins de malheurs à supporter. Ma contribution va en ce sens et je le fais de bon coeur. Rien ne me ferait plus plaisir qu'on enregistre la meilleure assistance de la saison », confie Potvin.

Vallée-Charbonneau

Questionné au sujet du congédiement de Judes Vallée et Patrick Charbonneau chez le Phoenix de Sherbrooke, Potvin a surtout eu une pensée pour les deux hommes de hockey maintenant en chômage. « J'ai vu un seul match du Phoenix. Je suis mal placé pour me faire une idée et en plus ça ne me regarde pas. Je sais seulement que Judes et Patrick étaient des passionnés et des bourreaux de travail. L'équipe, à ce qu'on raconte, était dans une impasse. Tu ne comptes pas les heures pour sortir d'un tel tourbillon. Ça fait donc mal quand tu apprends que tu ne fais plus partie de la solution. Je compatis avec Judes et Patrick », a souligné Potvin.

À savoir si éventuellement le poste d'entraîneur du Phoenix pourrait l'intéresser, le pilote des Cantonniers est plutôt prudent. « Par respect pour Stéphane Julien qui vient d'être nommé, ce n'est pas le temps de jouer le jeu du gars intéressé. C'est simple. Chaque chose en son temps », estime-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer