Maude-Aimée Leblanc soulagée

La fin de semaine dernière, à Daytona en... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La fin de semaine dernière, à Daytona en Floride, Maude-Aimée Leblanc a terminé à égalité au quatrième rang avec un cumulatif de -10, à un coup de la deuxième place et à huit coups de la gagnante.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) On serait porté à croire que Maude-Aimée Leblanc a fêté dignement sa qualification pour la saison 2016 de la LPGA, confirmée dimanche à l'issue des cinq rondes de qualification. Mais non!

« J'ai passé la journée de lundi au lit, sans bouger un cheveu. Mentalement et physiquement, j'étais brûlée. Du premier coup de départ au dernier coup roulé, j'ai été stressée pendant cinq jours », a-t-elle d'abord indiqué à La Tribune mardi matin.

« Aujourd'hui (mardi), je ressens un grand soulagement et une grande fierté de constater que tous les efforts que j'ai mis au cours des dernières années sont récompensés. J'ai souvent trouvé ça difficile, j'ai connu plus de hauts que de bas, mais j'ai tenu bon. »

Leblanc revient de loin. Après une intéressante performance en août 2011, à Mirabel, lors d'un tournoi LPGA, elle décroche quelques mois plus tard son billet pour la LPGA en terminant au 7e rang du processus de qualification.

Après une année 2012 en montagnes russes, Leblanc fut limitée dans sa participation au calendrier LPGA en 2013 en raison d'une blessure au dos.

Cette blessure, de même que ses résultats, la forcera à opter plutôt pour le Circuit Symetra, circuit professionnel de golf situé dans l'antichambre de la LPGA, pour les saisons 2014 et 2015.

Elle y a accumulé plus de 80 000 $.

À huit coups de la tête

La fin de semaine dernière, à Daytona en Floride, Leblanc a terminé à égalité au quatrième rang avec un cumulatif de -10 (71-67-72-69-71), à un coup de la deuxième place et à huit coups de la gagnante, la Chinoise Simin Feng.

Leblanc obtient donc un statut à temps complet pour 2016, ce qui lui permettrait de disputer 13 ou 14 tournois, selon ses estimations, sur les 34 tournois proposés.

« Cette quatrième place me donne accès à tous les tournois dont l'entrée n'est pas limitée, ce qui n'inclut pas les tournois disputés en Asie et les tournois majeurs. Ce sont par la suite mes résultats à venir qui pourraient m'ouvrir les portes de ces tournois. »

Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts, pour Leblanc, depuis 2011. Une expérience qui sera très profitable pour la saison à venir, assure-t-elle.

« J'ai fait le Circuit Symetra, j'y ai appris beaucoup de choses. J'ai apprécié ce circuit, mais il n'est en rien comparable avec la LPGA pour la qualité des terrains et les bourses, entre autres. Mai j'ai appris à boucler un budget avec mes bourses seulement, je voyageais partout en voiture pour couper les dépenses, je vivais la vie de gitane un peu! »

« Je savais donc que si je ne réussissais pas à me qualifier pour la LPGA, j'avais quand même un bon plan B avec le Symetra, ça a mis les choses en perspective et enlevé un peu de pression.

« Il y a deux mois, avant d'amorcer la qualification, je m'étais écrit 10 objectifs à atteindre et j'ai accroché le bout de papier sur le miroir de ma salle de bain et le premier objectif en tête de liste était de terminer dans le top 5, ce que j'ai réussi à faire.

« Je sens réellement que je progresse; je ne suis plus du tout la même joueuse ni la même personne qu'en 2011. Je vois les choses différemment. »

La saison 2016 de la LPGA s'amorcera aux Bahamas avec la Classique Pure Silk et sa bourse totale de 1,4 million, du 25 au 31 janvier, avant de faire un crochet vers la Floride pour le Championnat Coates Golf disputé à Ocala.

Les trois tournois suivants se dérouleront en Australie et en Asie.

Une présence À Rio?

Pour la première fois depuis 1904, le golf féminin fera un retour aux Jeux olympiques de 2016, au Brésil.

Le groupe d'une soixantaine de joueuses admissibles sera déterminé par les classements internationaux; de ce groupe les 15 meilleures golfeuses seront automatiquement sélectionnées afin de participer aux Jeux, avec un maximum de quatre golfeuses par pays. Ensuite, pour les 45 suivantes, l'admissibilité dépendra des classements mondiaux, avec un maximum de deux joueuses admissibles pour chaque pays qui n'aura pas deux compétitrices ou plus comprises dans le top 15.

La sélection finale sera effectuée selon les classements en date du 11 juillet 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer