Le Phoenix dominé à Saint John

Alexandre Lagacé a eu une soirée occupée contre... (Photo fournie)

Agrandir

Alexandre Lagacé a eu une soirée occupée contre les Sea Dogs. Sans lui, l'écart au tableau aurait été encore plus important.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint John) Si le Phoenix avait été capable de ne pas perdre la face jusqu'à maintenant durant l'absence de ses piliers, on peut dire cette fois que la quatrième défaite consécutive des Sherbrookois a été gênante vendredi à Saint John : 6 à 2.

Les Sea Dogs n'ont jamais cessé d'être dangereux devant Alexandre Lagacé, qui a réussi à maintenir son équipe dans la partie pendant 28 minutes de jeu.

D'ailleurs, heureusement que le gardien sherbrookois était en grande forme parce que l'écart au tableau aurait été encore plus considérable.

Pendant que les hommes de Judes Vallée concédaient de nombreux tirs sans pouvoir s'installer en zone offensive, Nicolas Poulin a causé la surprise en marquant le premier but de la partie.

Sur l'une des nombreuses échappées des Sea Dogs, Sam Povorozniouk a inscrit les siens à la marque en déjouant habilement Lagacé.

Adam Bateman a ensuite donné l'avance aux Sea Dogs en première période, mais le Phoenix refusait de lâcher prise et Guillaume Gauthier a fait honneur à sa réputation en nivelant la marque.

La logique respectée

La logique a finalement été respectée : après toutes les chances de compter obtenues par Saint John, les locaux ont repris l'avance au second vingt grâce aux buts de Nicholas Blachman et Oliver Felixson.

C'était alors le début de la fin. Mathieu Joseph et Nathan Noel ont déjoué pour une cinquième et sixième fois Alexandre Lagacé pour ainsi offrir une avance de quatre buts aux Sea Dogs en troisième période.

Au chapitre des tirs, les visiteurs ont été complètement dominés : 48 contre 19. Et ce, sans parler des quatre poteaux frappés par les troupiers de Danny Flynn.

Rappelons que l'organisation sherbrookoise s'attend à une longue absence pour ce qui est de Kay Schweri. Dans le cas de Daniel Audette (bras), ce dernier pourrait revenir qu'au début de la prochaine année seulement. Le temps de guérison de Jérémy Roy (jambe) demeure encore incertain.

Avant tout, le Phoenix devra affronter les Screaming Eagles du Cap-Breton et leur nouveau joueur Michael Joly dimanche lors du dernier match d'une série de trois dans les Maritimes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer