Le Phoenix se moque de la défense gatinoise

Même si les hommes de Benoit Groulx s'amenaient... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Même si les hommes de Benoit Groulx s'amenaient vendredi à Sherbrooke avec un dossier impressionnant de 14-6-1-1, ils ont dû s'avouer vaincus par la marque de 5 à 2 contre le Phoenix.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) S'il y a bien une équipe qui pouvait mettre fin à la belle séquence du Phoenix, c'était pourtant les Olympiques de Gatineau. Même si les hommes de Benoit Groulx s'amenaient vendredi à Sherbrooke avec un dossier impressionnant de 14-6-1-1, ils ont dû s'avouer vaincus par la marque de 5 à 2.

Les Oiseaux ont donc empoché un 15e point sur une possibilité de 18, réussissant ainsi à obtenir au moins un point lors de leurs neuf derniers matchs.

L'équipe de l'heure dans le circuit Courteau a complètement dominé son adversaire durant les deux premières périodes pour ensuite connaître un relâchement au dernier tiers.

Malgré le réveil des Olympiques en fin de partie, ces derniers n'ont pu combler un déficit de quatre buts.

« On a offert tout un match aux partisans, fait remarquer le pilote Judes Vallée. Je suis content de voir notre équipe gagner à la maison contre Gatineau, un rival de division. On n'a pas perdu en temps réglementaire depuis neuf matchs et on continue à amasser des points. L'énergie est au rendez-vous tout comme l'engagement. »

Gilbert et Gauthier brillent dans la victoire

Kevin Gilbert a commencé la rencontre en lion en réussissant les deux premiers filets du Phoenix. D'abord à la fin du premier tiers et ensuite, au début de la deuxième période.

Le meilleur buteur de la LHJMQ, Guillaume Gauthier, s'est peu après invité à la fête en faisant bouger les cordages à deux reprises lui aussi.

« Tout ce qu'il touche se transforme en magie! » se réjouit Vallée.

« Je me dirige vers le filet avec confiance, je tente de me démarquer et comme mes coéquipiers, je travaille fort pour que notre club puisse connaître du succès », explique Gauthier.

Une remontée inachevée

Alors qu'il ne restait que 15 minutes à la partie, les Olympiques devaient marquer quatre buts pour niveler la marque.

Gabriel Bilodeau a amorcé la tentative de remontée des Piques, suivi de Vitalii Abramov: 4 à 2.

Yakov Trenin a essayé d'imiter ses coéquipiers en avantage numérique, mais son but a été refusé par l'arbitre puisque le filet avait été déplacé par le cerbère sherbrookois.

« On a eu droit ce soir à de la vitesse, de la robustesse et de la controverse, dans l'ordre et dans le désordre », lance Judes Vallée.

Jack Kilgour a finalement anéanti les chances des visiteurs en comptant dans une cage déserte.

« On commence à mieux nous connaître sur la glace et ça paraît », précise Kilgour.

« On a bien appliqué le système de jeu, mais on aurait voulu être plus disciplinés en fin de partie, a ajouté la recrue Kevin Gilbert. On s'est mis à courir partout à la fin. L'important, c'est toutefois cette troisième victoire consécutive et on souhaite poursuivre notre bon travail contre les Cataractes de Shawinigan samedi. »

Un défi énorme

Le Phoenix disputera en effet un deuxième match en moins de 24 heures en recevant les Cataractes (18-4) à 16 h au Palais des sports.

« J'ai hâte de voir si certains joueurs seront de retour samedi parce que nous avons quelques blessés présentement, confie Vallée. Tout le monde devrait être là, mais Deslauriers demeure un cas incertain, Nicolas Poulin se remet d'une commotion et Alexandre Lagacé sera absent. Ça complique mon travail lorsque vient le moment de construire les trios. »

Partager

À lire aussi

  • Le Phoenix ne sait plus perdre

    Phoenix

    Le Phoenix ne sait plus perdre

    Comme au début de la saison, tous les yeux sont tournés vers le Phoenix de Sherbrooke, mais cette fois, pour les bonnes raisons. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer