Pari réussi pour les Filons

Le quart-arrière Antoine Marcoux au centre avec les... (La Tribune, Pierre Nadeau)

Agrandir

Le quart-arrière Antoine Marcoux au centre avec les porteurs de ballon Anthony Deschamps et Pierre-Giovanni Medjeber.

La Tribune, Pierre Nadeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Nadeau
La Tribune

(Thetford Mines) Le pari paraissait audacieux en début de saison pour les Filons de Thetford Mines qui visait une seconde participation de suite au Bol d'or avec une équipe composée d'une trentaine de recrues. Mais ils ont remporté leur pari osé et ils seront du grand rassemblement du football collégial samedi à St-Jean-sur-Richelieu.

« C'est l'occasion de prendre notre revanche. C'était notre objectif dès le lendemain de notre échec l'an passé. On revient pour gagner le Bol d'or cette fois », mentionne le porteur de ballon Anthony Deschamps.

Les Filons auront comme adversaire les Griffons de l'Outaouais, une formation, tout comme eux, qui présente une fiche immaculée en dix parties jusqu'à maintenant dans la troisième division.

« Ça va être la meilleure équipe contre laquelle on va jouer cette année. Une équipe qui nous ressemble avec une bonne attaque, une bonne défensive, mais qui fait comme nous des revirements. Je pense que l'équipe qui va en faire le moins aura les meilleures chances de l'emporter », a indiqué l'entraîneur Diego Ratelle.

Au niveau de l'attaque, les Filons devront se méfier des Griffons qui comptent sur quelques bons receveurs de passe bien dirigés par le quart-arrière Olivier Sabourin qui a lancé 14 passes de touché en saison régulière et aussi du porteur Sébastien Béland, auteur de neuf touchés et des gains de 1063 verges au sol.

Les Griffons devront aussi garder un oeil sur l'offensive des Filons et sur Pierre-Giovanni Medjeber.

« Je décortique présentement le système défensif adverse pour bien me préparer à leurs réactions », affirme le porteur de ballon qui a déjà atteint la zone des buts à 12 fois dont quatre en séries. Le fait d'affronter une équipe qu'il ne connaît pas ne l'influence pas. « C'est l'inconnu mais on demeure confiant. Nous avons une très bonne équipe et on va y aller comme on l'a fait pendant toute la saison. »

Anthony Deschamps croit aux chances de son équipe. « L'an passé, nous étions bons, mais notre jeu était unidimensionnel avec une attaque axée sur la course. Cette année, on peut faire gros jeux autant par la passe qu'au sol où nous sommes diversifiés. Pierre-Giovanni apporte un style différent du mien, ce qui fait qu'on se complète bien à tous les niveaux. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer