• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Louis-Michel Côté tire sa révérence au Club de soccer de Magog 

Louis-Michel Côté tire sa révérence au Club de soccer de Magog

Louis-Michel Côté... (Archives La Tribune)

Agrandir

Louis-Michel Côté

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Il faudra du temps pour s'y habituer, mais Louis-Michel Côté tire sa révérence et quitte le Club de soccer de Magog (CSM). L'image est forte, mais Louis-Michel Côté était presque le visage du soccer mineur à Magog. Rien de bien surprenant quand on y a passé 12 ans auconseil d'administration, dont les huit dernières à la présidence, sans oublier ses 12 ans aux commandes du prestigieux Festi-Tour à titre de coordonnateur.

Côté a jugé que le temps était venu de passer le flambeau et de prendre la porte de sortie. « Ma décision était pas mal prise au début de la saison 2015 avec l'embauche de notre directeur général Romuald Martin. On a entrepris un virage administratif il y a deux ans et maintenant le CSM est très autonome sur ce plan. Quand je regarde autour de moi, autant dans le monde du travail que dans le milieu sportif, c'est coutumier de voir des changements dans les postes de direction entre trois et cinq ans. Bref, du sang neuf à la direction du club, faut voir ça d'un bon oeil », soutient Louis-Michel Côté.

La recette

À une époque où les bénévoles ne courent plus les rues parce que souvent critiqués injustement, nombreux sont ceux qui s'interrogent sur les recettes de la longévité de Côté à la barre du CSM et du Festi-Tour. « Savoir s'entourer. Il ne faut pas craindre d'aller chercher des personnes fortes chacune dans leur sphère et de leur faire confiance. Dans un sens, j'ai fait travailler beaucoup plus mes bras que mon cerveau durant toutes ces années parce que j'étais appuyé par des bénévoles compétents. C'est aussi simple que ça », précise le Magogois, sourire en coin.

Chose certaine, Louis-Michel Côté peut s'enorgueillir de son parcours. Sous son règne, le CSM et le Festi-Tour ont gagné une multitude de prix à l'échelle régionale et provinciale. « Tu ne cours pas après les prix. Ce que tu recherches avant tout, c'est de voir des sourires accrochés aux lèvres des enfants. Cependant, bien humblement, je dirai que lorsque le Festi-Tour a été reconnu l'événement par excellence par Soccer Québec en 2006, cela m'a rendu particulièrement fier. En peu de temps nous venions de passer de 40 à 162 équipes et d'un statut régional à national. »

Au cours des dernières années, le CSM s'est même donné une mission de transposer son expertise dans des petites municipalités environnantes. « Tout ce qui se fait en matière de soccer à Potton et Eastman est né de notre initiative. Notre club voit à tout. C'est sûrement un de nos bons coups », prétend Côté qui a souvent la même image en tête lorsqu'il est question de ses meilleurs souvenirs.

« C'était un festival de fin d'année au terrain du parc de l'Est à Magog. De cet endroit tu ne peux manquer le mont Orford. Le coucher du soleil était sublime. Et il y avait les enfants qui s'en donnaient à coeur joie sur le gazon vert. Pour moi le bonheur est dans ces petites choses. »

Personne ne contredira qu'entre Louis-Michel Côté et le soccer mineur, ce fut toujours une histoire de coeur et d'amour. Gageons qu'il ne sera jamais bien loin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer