Guillaume Gauthier au sommet de son art

Grâce à ses 20 buts et 17 passes... (Photo fournie, Vincent Lévesque Rousseau)

Agrandir

Grâce à ses 20 buts et 17 passes en 22 matchs, Guillaume Gauthier est le meilleur buteur et le meilleur compteur du circuit Courteau.

Photo fournie, Vincent Lévesque Rousseau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le meilleur buteur et meilleur compteur de la LHJMQ évolue pour le Phoenix de Sherbrooke : Guillaume Gauthier. Grâce à ses 20 buts et 17 passes en 22 matchs, le vétéran de 20 ans connaît évidemment son meilleur début de saison en carrière.
Le nouvel ailier du Phoenix était déjà conscient de son talent. Il se dit tout de même surpris de se retrouver au sommet du classement des buteurs et des pointeurs.

« J'ai toujours été réputé pour être un marqueur de buts, mais je m'attendais à un début de campagne un peu plus difficile étant donné la longue saison que j'ai connue l'an dernier avec les Remparts de Québec. En participant au tournoi de la coupe Memorial, la saison était exigeante et le temps de préparation durant la saison morte a été plus restreint. Ce qui me réjouit le plus au plan personnel, c'est ma constance. Depuis septembre, j'adopte le même rythme et c'est bon pour la confiance. »

Le numéro 24 du Phoenix n'a jamais été celui qui tombait le plus dans la dentelle. Son efficacité et la simplicité de son jeu demeurent sa marque de commerce.

« Je ne me casse pas la tête, admet la troisième étoile de la semaine dans la LHJMQ. Je tente simplement de me démarquer afin d'offrir une option de passe à mes coéquipiers et j'amène des rondelles au filet. Je ne suis pas devenu le meilleur marqueur du circuit tout seul. J'ai la chance de jouer avec d'excellents coéquipiers comme Kay Schweri et Vincent Deslauriers. Je n'ai qu'à bien me placer et je reçois la rondelle sur la palette ou je saute sur les retours de lancer. »

Plus impliqué

Son seul défaut en début de saison : son différentiel. Après avoir atteint le chiffre gênant de -17, Gauthier a amélioré cette statistique et présente maintenant un dossier de -9. Facile, quand on amasse trois buts et deux mentions d'aide en un match comme dimanche à Victoriaville.

« Judes Vallée m'a rencontré lors de notre dernière visite à Baie-Comeau. Il m'a rappelé que si ses meilleurs joueurs ne se trouvaient pas dans la colonne positive en ce qui concerne le différentiel, il était impossible de gagner. Je suis content que ça se replace peu à peu. L'équipe connaît du succès présentement et c'est ce qui compte le plus pour moi! »

« Guillaume s'implique beaucoup plus depuis quelque temps », note pour sa part l'entraîneur sherbrookois ce week-end.

S'il poursuit sur sa lancée, Guillaume Gauthier a de fortes chances de négocier bientôt un contrat chez les professionnels, lui qui n'a pas été repêché et n'a jamais reçu d'essais dans un camp professionnel.

« Mon but est d'évoluer chez les pros l'an prochain, que ce soit dans la Ligue américaine de hockey ou la Ligue de la côte Est. Sinon, j'aimerais rejoindre une équipe universitaire canadienne. La saison est loin d'être terminée. Il n'y a que 22 parties de disputées et nos attentes demeurent élevées cette saison », souligne le principal intéressé.

Rappelons que l'an dernier, Gauthier a connu d'excellentes séries éliminatoires en récoltant 19 points en 22 parties après une saison de 56 points en 66 rencontres.

Un besoin à combler

S'il y en a bien un qui peut se réjouir des récents succès de Guillaume Gauthier, c'est bien le directeur général Patrick Charbonneau, qui a sacrifié lors du dernier encan le jeune Lucas Thierus, un choix de 3e ronde jumelé à une sélection de 7e tour.

« Guillaume est un marqueur de buts depuis que je le connais, confie le DG. Nous avions besoin de ce type de joueur puisque nous comptions déjà sur d'excellents passeurs. Je ne suis pas surpris de le voir produire à ce rythme. Même son différentiel s'améliore étant donné que nous accordons beaucoup moins de buts depuis quelque temps. »

En s'amenant à Sherbrooke cet été, Gauthier se préparait à jouer pour une cinquième équipe depuis son arrivée dans le circuit Courteau.

« J'ai roulé ma bosse dans la LHJMQ et je tente de partager avec mes coéquipiers mon expérience acquise à Rimouski, Drummondville, Cap-Breton et Québec. Après avoir perdu la coupe du Président en sept parties et à la suite de notre défaite à la coupe Memorial l'an dernier avec les Remparts, mon plus grand souhait est de pouvoir me reprendre cette saison en gagnant le championnat », indique le joueur de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer