La meilleure défensive du RSÉQ

Dans l'ombre de l'attaque lumineuse des Cougars du... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Dans l'ombre de l'attaque lumineuse des Cougars du Collège Champlain, la défensive, menée par le secondeur Samuel Brodrique et le demi-défensif Adam Auclair, s'est installée au premier rang du Réseau du sport étudiant du Québec avec seulement 145 points accordés en neuf matchs.

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) S'ils espèrent être les premiers à vaincre les Cougars en 2015 samedi, les Élans de Garneau devront s'assurer de ne pas être demeurés figés sur l'offensive lumineuse du Collège Champlain en demi-finale du RSÉQ. Autrement, le choc pourrait s'avérer brutal.

Avec le receveur Marc-Antoine Pivin et le quart-arrière Mike Arruda pour terroriser les équipes adverses, l'attaque des Cougars a légitimement fait parler d'elle constamment au cours de cette séquence de neuf matchs sans défaite cet automne où elle a inscrit 299 points, bon pour le troisième rang à ce chapitre derrière les collèges de Notre-Dame-de-Foy et Lévis-Lauzon.

Mais dans l'ombre des deux généraux offensifs, la défensive s'est quant à elle dressée tel un mur pour éteindre les espoirs de ses adversaires. L'unité dirigée par le nouveau coordonnateur défensif Vincent Auger s'est installée au premier rang du circuit avec une moyenne de 16,1 points accordés par match pour un total de 145 points.

« C'est vraiment un travail d'équipe. Autant le groupe d'entraîneurs que les joueurs, on croit en nous. On n'a pas de super vedette, mais tout le monde ensemble, on fait les bonnes choses et on travaille bien et c'est ce qui fait notre succès », résume celui qui a remplacé Louis Parent, qui occupait ce poste depuis plus de vingt ans.

Quatre secondes

Vétérans de troisième année, le demi-défensif Adam Auclair et le secondeur Sam Brodrique ont eu leur mot à dire dans ces succès, littéralement.

«On a créé vraiment beaucoup de revirements cette année. Plus vite on donne le ballon à notre attaque, plus vite on marque des points.»

- Le secondeur Samuel Brodrique

Auclair, qui a terminé la saison avec plus de 40 plaqués en plus de réaliser trois interceptions, s'est inspiré des vétérans qu'il a connus lorsqu'il était lui-même une recrue chez les Cougars en 2013.

« Au début de la saison, je parlais beaucoup aux recrues sur le terrain, comme Kevin McGee le faisait avec moi à mon arrivée. Plus la saison avançait, et moins les nouveaux avaient des questions, et plus on avait du succès », s'est-il rappelé en riant.

Plus sérieusement, le maillot 20 du Collège Champlain souligne que la communication au sein de l'unité défensive a fait la force de celle-ci.

« Chaque jeu, on a nos lectures à faire et on communique beaucoup avant pour apporter des ajustements et toute la défensive écoute. On dit tout ce qu'on voit sur le terrain et c'est ce qui fait la différence. »

« Un de nos gros succès à la défense, c'est notre front à l'avant, ajoute Brodrique, auteur de 39 plaqués et 4 sacs du quart. Quand ton front est solide, en tant que secondeur, ça rend ton travail facile et comparativement aux autres années, la pression se rend toujours au quart-arrière. Il a beaucoup moins de temps pour réfléchir à sa décision. Chacun de nos jeux ne dure pas plus de quatre secondes. »

Quant au fait d'évoluer dans l'ombre de l'attaque, le secondeur de troisième année ne s'en formalisait pas.

« Je pense que c'est le problème de toutes les défenses, note-t-il. Mais c'est aussi nous qui rendons notre attaque meilleure. On les place bien sur le terrain et on a créé vraiment beaucoup de revirements cette année. Plus vite on donne le ballon à notre attaque, plus vite on marque des points. En tant que défense, c'est comme une ligne à l'attaque: on est dans l'ombre, mais on aime ce qu'on fait. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer