Un vol des Sea Dogs

La défaite de 3-2 en supplémentaire contre les... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

La défaite de 3-2 en supplémentaire contre les Sea Dogs de Saint John procure au Phoenix au moins un point dans un sixième match consécutif grâce à une belle remontée.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un but de Jakub Zboril en prolongation a mené le Phoenix vers une défaite de 3 à 2 contre les Sea Dogs de Saint John mercredi au Palais des sports. La troupe de Judes Vallée a tout de même empoché au moins un point dans un sixième match consécutif grâce à une belle remontée.

« C'est toujours décevant de perdre en prolongation après avoir effectué un retour dans la partie, souligne Kevin Gilbert, auteur du deuxième but de son équipe. C'est bien d'amasser au moins un point à chaque rencontre, mais on veut maintenant aligner quelques victoires et on travaillera tous ensemble pour y parvenir. »

Il faut convenir qu'en temps supplémentaire, le Phoenix n'a pas connu beaucoup de succès jusqu'à présent avec la nouvelle formule à 3 contre 3.

« Ça fait trois fois qu'on se rend en prolongation et on n'a pas encore réussi à en gagner une seule », rappelle le pilote Judes Vallée.

« Le jeu est plus ouvert à 3 contre 3 et c'est très important de couvrir notre homme, parce que du moment qu'on rate notre couverture défensive, on offre une chance de marquer et les Sea Dogs en ont profité avant nous », explique Jérémy Roy.

Le Phoenix a dominé au chapitre des tirs au but : 37-26.

Trente secondes d'inattention

Dès le départ, les Sea Dogs auraient donné le ton à la rencontre en se voyant offrir un tir de punition peu après l'accrochage d'Alexis Vanier sur une échappée de Nathan Noël. Le portier Evan Fitzpatrick a toutefois eu le meilleur grâce à un arrêt de la mitaine.

Aucun but n'a été marqué en première période. Le seul fait saillant à noter? La dangereuse mise en échec de Dawson Theede sur Alexis Vanier. Julien Bahl a voulu venger son coéquipier en jetant les gants, ce qui lui a valu une punition d'inconduite pour avoir été l'instigateur.

Les Sherbrookois ont payé chèrement leur trente secondes d'inattention au deuxième vingt et les Sea Dogs ont sauté sur l'occasion.

D'abord grâce au but de Daniel Del Paggio, lorsque Thomas Grégoire a raté une passe avec la main. Ensuite par l'entremise de Sam Povorozniouk, qui a touché la cible 29 secondes plus tard.

« On dirait parfois que les lumières se ferment soudainement et on arrête de jouer, ce qui permet à l'adversaire de marquer quelques buts en peu de temps », observe l'entraîneur sherbrookois.

Le temps d'arrêt demandé par Vallée aura été bénéfique puisque le Phoenix a complètement contrôlé le jeu par la suite en multipliant les tirs.

Même si Marc-Antoine Turcotte s'est montré efficace devant son filet, Julien Pelletier a finalement trouvé la faille sur une magnifique passe de Guillaume Gauthier.

La résilience du Phoenix

Au dernier tiers, le Phoenix n'avait pas dit son dernier mot. Un but de Kevin Gilbert a ramené les deux équipes à la case départ.

En prolongation, Zboril a mis fin au débat avec un tir de loin.

« La nouvelle formule rend le jeu totalement différent en prolongation et on devra s'y habituer, remarque Julien Pelletier. Aussitôt qu'on commet une erreur, elle peut devenir coûteuse. Ce petit point en poche n'est pas suffisant, mais le fait de n'avoir pas perdu en temps réglementaire depuis six matchs demeure bon pour notre confiance. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer