Les Sea Dogs sans Veleno

Les Sea Dogs de Saint-John se présenteront à... (Archives La Tribune)

Agrandir

Les Sea Dogs de Saint-John se présenteront à Sherbrooke mercredi soir sans Joseph Veleno, qui participe présentement au Défi mondial des moins de 17 ans.

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les amateurs sherbrookois n'auront pas la chance de voir évoluer cette saison Joseph Veleno, le dernier hockeyeur de la LHJMQ à avoir obtenu le statut de joueur exceptionnel. Le membre des Sea Dogs de Saint John participe présentement au Défi mondial des moins de 17 ans.

Mercredi soir, il s'agira de la seule visite des Sea Dogs au Palais des sports cette année. Les spectateurs auraient certainement voulu voir à l'oeuvre le joueur de 15 ans, mais l'absence de Veleno ne dérange pas du tout l'organisation du Phoenix. Paraitrait même que Veleno n'a pas entraîné les effets escomptés sur les foules dans les amphithéâtres du circuit, et ce, malgré ses dix points en 15 rencontres.

« Pour nous, ça ne change strictement rien, assure l'entraîneur Judes Vallée. Même sans Veleno, les Sea Dogs demeurent une excellente équipe. Ils possèdent d'ailleurs onze joueurs qui appartiennent à la Ligue nationale. Les Sea Dogs ne connaissent pas le début de saison espéré. Ils sont pourtant très bons et patinent très bien. Leur défensive est efficace. On s'attend à une partie plus robuste, parce que les équipes des Maritimes jouent toujours de façon plus physique. »

Bonne séquence

Les Sherbrookois tenteront de poursuivre leur bonne séquence, eux qui ont obtenu huit points sur une possibilité de dix lors des cinq derniers matchs.

« On a effectué beaucoup de séances vidéo et si on peut être meilleurs dans notre zone défensive, on deviendra encore plus dangereux. Dans la zone neutre, on travaille fort sur nos replis défensifs. Nos unités spéciales font aussi le travail. En désavantage numérique, on est au cinquième rang dans la LHJMQ et on possède le deuxième meilleur avantage numérique de tout le circuit. Notre but est maintenant d'être plus constants à égalité numérique », mentionne Vallée, qui espère voir son équipe obtenir une deuxième victoire consécutive en conservant un jeu simple.

« Dans la Ligue nationale, le jeu est simple, mais il se déroule à un rythme incroyable. On tente de copier le même modèle », précise l'instructeur.

Sans nécessairement dire que le début de saison difficile du Phoenix a été complètement oublié, l'entraîneur Judes Vallée considère que son équipe se trouve dans un mode complètement différent.

« Le mois d'octobre a été très occupé et les gars ont eu la chance dernièrement de s'amuser davantage à l'extérieur de la glace. Cela a un effet sur la chimie du groupe », estime Vallée.

4 à 8 semaines pour Audette

L'organisation sherbrookoise connaît maintenant le diagnostic en ce qui concerne la blessure à l'épaule de Daniel Audette subie jeudi dernier contre l'Océanic de Rimouski. Le joueur étoile du Phoenix ratera au minimum quatre semaines et au maximum huit semaines.

« Tout dépend de la vitesse de ma guérison », rappelle Audette, qui a consulté lors des derniers jours les médecins du Canadien de Montréal et l'équipe médicale du Phoenix.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer