Des rumeurs sur la situation des gardiens

Le nom de Philippe Cadorette circule dans les... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le nom de Philippe Cadorette circule dans les rumeurs de transactions. Le Phoenix fait toutefois confiance à son duo de gardiens actuel pour l'instant.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Est-ce que le Phoenix terminera la saison avec le même duo de gardiens devant le filet? Les insuccès connus par le club sherbrookois en début de saison ont certainement permis d'alimenter la machine à rumeurs, mais le directeur général Patrick Charbonneau admet que les chances sont faibles de voir le Phoenix procéder à une transaction majeure prochainement.

Le nom de Philippe Cadorette a circulé beaucoup depuis quelques semaines. Le Phoenix ferait partie des équipes qui ont communiqué avec l'organisation du Drakkar de Baie-Comeau afin de s'enquérir de sa situation.

Le hic, c'est qu'à l'âge de 20 ans, Cadorette a choisi de se prévaloir de son option de jouer chez les professionnels. Il se trouve ainsi dans la Ligue de la côte Est avec les Admirals de Norfolk dirigés par son ancien entraîneur Éric Veilleux.

Cadorette n'a pas connu le début de saison espéré. Il a seulement disputé 21 minutes de jeu durant lesquelles il a accordé quatre buts. Ce qui laisse croire qu'il reviendrait dans la LHJMQ.

Et comme le Drakkar se trouve au bas du classement, le directeur général Steve Ahern pourrait être tenté de l'échanger rapidement à une équipe qui aspire aux plus grands honneurs. Curieux hasard, le Phoenix ne compte que deux joueurs de 20 ans, alors que plusieurs équipes ont déjà atteint leur limite de joueurs de 20 ans établie à trois.

Le jeune portier de 17 ans Evan Fitzpatrick a connu un début de campagne à l'image de son équipe : à dents de scie. Toutefois, cet espoir au prochain repêchage de la LNH s'est redressé depuis quelques parties, aidant ainsi son équipe à récolter huit points sur une possibilité de dix.

Son homologue Alexandre Lagacé n'a pas mal fait depuis son arrivée à Sherbrooke. Voilà pourquoi Charbonneau ne sent pas l'urgence de procéder à une transaction selon ses dires.

« Ça fait trois semaines que je n'ai pas parlé au DG du Drakkar Steve Ahern. On recommence à mieux jouer et avant de poser un geste majeur, je continuerai à évaluer mon club. »

Comme tous les autres directeurs généraux, Charbonneau demeure donc à l'affût afin d'améliorer son équipe. Le contraire serait en fait inquiétant.

La période de transaction s'ouvrira le 19 décembre. D'ici là, les organisations peuvent seulement impliquer les joueurs de 20 ans dans une transaction.

C'est au milieu du mois de novembre qu'il est normalement possible d'observer quelques échanges impliquant les vétérans de dernière année. Et plus la saison avancera, moins grande sera la valeur des joueurs de 20 ans.

Ce qui n'empêchera pas Steve Ahern de demander le gros prix pour Philippe Cadorette s'il revient dans le junior majeur d'après ce qui circule. Est-ce que le Phoenix serait prêt à payer un premier choix au repêchage pour les services d'un Cadorette, ou encore de Louis-Philip Guindon ou Mason McDonald, deux excellents gardiens qui pourraient en être à leur dernière saison?

« Pour l'instant, je suis très à l'aise avec la situation des 20 ans », a souvent répété Charbonneau, donnant en quelque sorte un vote de confiance à ses cerbères.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer