Une envolée à poursuivre

Le Phoenix de l'entraîneur Judes Vallée reçoit la... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Le Phoenix de l'entraîneur Judes Vallée reçoit la visite d'une équipe à la défensive aguerrie, L'Océanic de Rimouski, jeudi soir au Palais des sports.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après avoir récolté cinq points sur une possibilité de six, le Phoenix a le vent dans les ailes et tient à poursuivre son élan contre l'Océanic en obtenant une troisième victoire consécutive jeudi soir au Palais des sports.

« On a un beau défi qui se présente à nous, parce qu'on a la possibilité d'améliorer notre séquence victorieuse contre une autre bonne équipe, confie l'entraîneur Judes Vallée. On a par contre plusieurs choses à travailler encore, comme notre jeu en zone défensive. Il faut appliquer plus de pression sur l'adversaire au lieu de jouer sur les talons. On peut se réjouir de nos récents succès, mais on doit oublier tout ça demain (ce soir) et rester concentrés sur ce qui s'en vient. »

Chose sûre, l'ambiance qui règne autour du Phoenix est devenue soudainement plus sereine depuis quelques jours.

« On sent que l'atmosphère est différente. Quand on perd plusieurs parties de suite, les gars se présentent à l'aréna de reculons. Maintenant, tout le monde est content en arrivant au Palais. C'est important, parce que les gars ne viennent plus travailler à l'aréna, ils viennent jouer et avoir du plaisir », fait remarquer Vallée.

Autre soulagement : le nombre de buts marqués et la tenue du gardien numéro 1 des Oiseaux.

« Mes joueurs ont trouvé le fond du filet lors des trois dernières rencontres et Evan Fitzpatrick s'est dressé tel un mur pour nous donner la chance de rester dans le match à Drummondville et obtenir les deux points. L'intensité et la confiance nous permettent d'avoir du succès désormais. Notre pression en zone offensive est excellente et c'est de cette façon que Chase Harwell et Nicolas Poulin, entre autres, jouent leur meilleur hockey », ajoute le pilote sherbrookois.

Plus de constance

Après être sorti de sa torpeur, le Phoenix a effectivement joué du hockey inspiré. Et même s'il a amélioré plusieurs aspects de son jeu, quelques lacunes doivent encore être corrigées.

« Nos temps morts ont souvent été coûteux et on doit les éliminer », estime Vallée.

« Depuis deux ou trois semaines, nos défenseurs travaillent peut-être mieux en unité et s'appuient davantage, mais ce n'est toutefois pas encore un automatisme et on doit leur rappeler souvent, note l'entraîneur adjoint Benoit Desrosiers. Mes piliers défensifs jouent mieux en effet. Toutefois, ils peuvent encore améliorer leur constance. »

Le Phoenix accorde finalement un énorme respect à son prochain adversaire :

« Rimouski joue encore sur les vapeurs de son excellente saison l'an dernier, remarque Judes Vallée. L'Océanic a connu du succès et sait comment gagner une partie. Il possède aussi une défensive imposante. Il n'y a pas un seul défenseur qui mesure moins de 6'1''. Ce sera donc important d'utiliser notre vitesse. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer