La Coupe du maire en guise de dessert

Le botteur Mathieu Hébert s'est blessé dimanche dernier... (La Tribune archives, Maxime Picard)

Agrandir

Le botteur Mathieu Hébert s'est blessé dimanche dernier contre le Rouge et Or, à Québec.

La Tribune archives, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La saison régulière 2015 au football universitaire québécois se terminera samedi pour les deux équipes sherbrookoises, qui s'affronteront lors de la 10e édition de la Coupe du maire, sur le gazon naturel du Stade de l'Université de Sherbrooke.

Un affrontement qui a deux significations bien distinctes, que l'on soit Vert ou Mauve; Sherbrooke voudra amorcer les séries éliminatoires avec l'élan positif d'une victoire, alors que les Gaiters voudront certainement tenter certaines expériences en vue de la prochaine saison.

Le Vert & Or (4-3) tentera d'oublier son revers contre le Rouge et Or de l'Université Laval. Une victoire de Sherbrooke, combinée à une victoire des Carabins de l'Université de Montréal (5-2) samedi contre les Stingers de Concordia (4-3), confirmerait un affrontement entre les deux équipes, dans deux semaines, à Montréal, pour la demi-finale du football québécois.

Une défaite de Sherbrooke, jumelée à une victoire de Concordia reléguerait le Vert & Or en quatrième place, ce qui signifierait fort probablement un autre affrontement contre le Rouge et Or, à Québec.

Québec (6-1) affronte les Redmen de McGill (3-4) samedi.

Mathieu Hébert blessé

La disponibilité du botteur Mathieu Hébert, du Vert & Or, contre les Gaiters est incertaine; Hébert s'est blessé au genou gauche dimanche et il n'a pas terminé la rencontre.

S'il devait s'absenter, l'ailier rapproché Olivier Émond pourrait s'occuper des bottés de dégagement, tâche qu'il a déjà accomplie avec les Cougars du Collège Champlain (football collégial), alors que le porteur de ballon d'origine française Vincent Bégou pourrait dépanner pour les bottés de précision, lui qui est un ancien joueur de soccer.

De leur côté, les Gaiters connaissent une saison plus que difficile, eux qui n'ont remporté qu'un seul match et, surtout, qui ont toutes les misères du monde à marquer, comme en témoigne leur pauvre récolte de 60 points marqués en sept rencontres.

Bishop' s a connu toutes sortes de difficultés avec sa ligne offensive, ses receveurs de passes et ses pivots.

Après la grosse saison de 2013, où ils ont terminé avec une fiche de 6-2, bonne pour le deuxième rang au classement, les Gaiters n'ont gagné qu'un seul match.

L'an dernier, le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke avait remporté la Coupe du maire par un pointage de 35 à 14 et sera en quête d'un huitième gain lors de cette classique régionale.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer