Le dg des Tigres combat un cancer

Le directeur général des Tigres de Victoriaville Daniel... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le directeur général des Tigres de Victoriaville Daniel Fréchette est affaibli par un cancer, mais promet d'être fin prêt pour la période des transactions de la LHJMQ, en décembre.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) C'est un Daniel Fréchette affaibli qui a accordé une entrevue à La Tribune, mardi en fin de journée. Victime d'un cancer de l'oesophage, le directeur général des Tigres de Victoriaville vient à peine d'être opéré afin de retirer le mal qui le tenaillait.

« Jusqu'à présent ça va bien, si on exclut le fait que je suis intubé et incapable de manger. J'ai bon espoir de m'en remettre et de pouvoir jeter les six derniers mois à la poubelle », a indiqué l'homme de hockey entre deux toussotements, la chirurgie ayant irrité un de ses poumons.

Fréchette a ressenti les premiers symptômes de sa maladie au printemps passé, alors qu'il agissait à titre d'entraîneur des gardiens en Allemagne. Lors d'un repas entre amis, il a constaté que la nourriture avait un peu plus de mal à circuler dans son oesophage. Il croyait alors que le mal était anodin et qu'il finirait par passer de lui-même. À son retour dans l'entourage des Tigres, réalisant que les symptômes persistaient, il a consulté le médecin de l'équipe, le Dr Jean-Luc Béti, qui l'a envoyé passer des examens. On a rapidement décelé une masse cancéreuse.

Le dg a subi de la chimiothérapie et de la radiothérapie pendant deux semaines au cours du mois de juillet, puis a été opéré le 15 octobre afin de retirer ce qui restait du cancer. Il a obtenu son congé de l'hôpital le 22. Ce n'est que mardi matin qu'il a dévoilé publiquement son état de santé.

Fort taux de survie

Le cancer de l'oesophage touche principalement des personnes âgées. Les victimes de 42 ans sont plutôt rares et vu la bonne forme physique de Daniel Fréchette, on s'attend à ce qu'il n'ait pas trop de difficulté à remonter la pente. Ce dernier a affirmé suivre les matchs des Tigres grâce à la webdiffusion au cours de sa convalescence et a maintenant hâte de reprendre son poste sur la galerie de presse.

Si tout va bien, on devrait lui retirer les tubes qui lui permettent de s'alimenter d'ici la fin-novembre. Il promet d'être fin prêt pour la période des transactions de la LHJMQ.

« Physiquement, je me sens bien, le plus dur c'est de ne pas pouvoir manger. Pour ce qui est de mon travail, ce n'est pas quelque chose de physique et mon cerveau fonctionne très bien. Le hockey me manque, mais je serai bientôt de retour et fin prêt », a-t-il assuré.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer