• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Les Cantonniers l'emportent malgré l'indiscipline 

Les Cantonniers l'emportent malgré l'indiscipline

Tristan Gagnon a réussi à déjouer le gardien... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Tristan Gagnon a réussi à déjouer le gardien du Rousseau Royal.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) La commande s'annonçait lourde pour le Rousseau Royal de Laval-Montréal face à un adversaire beaucoup mieux nanti hier soir à l'aréna de Magog. Finalement, les Cantonniers de Félix Potvin ont juste assez bien joué en route vers une victoire de 5-2.

Une quatrième victoire de suite qui survient dans les huit derniers jours pour la troupe magogoise. Une séquence qui s'annonçait difficile pour les Cantonniers, mais ces derniers s'en sortent avec les grands honneurs et installés au premier rang du classement général du circuit Denis Baillargé.

Force est d'admettre que les adolescents de Félix Potvin ont emprunté le chemin le plus cahoteux pour venir à bout du Rousseau Royal. Péchant par indiscipline, les Magogois ont accordé pas moins de neuf supériorités numériques aux visiteurs. Pendant ce temps, les vainqueurs ont attendu la 17e minute du dernier engagement pour déployer leur attaque à cinq pour une seconde fois seulement.

«Nous n'avons pas aidé notre cause ce soir (hier) avec toutes ces visites au cachot. Heureusement on a réussi à limiter les dégâts et on a également trouvé le moyen d'aller marquer après avoir tué une punition. Nous avons été bien servis par notre opportunisme», d'analyser le pilote des Cantonniers.

Le but  de Jakob Sinclair dans la huitième minute de jeu de la troisième période, qui portait la marque à 4-2, a permis aux Cantonniers de respirer un peu plus à l'aise. D'ailleurs, le trio que Sinclair complétait avec Antoine Demers et Tristan Kleine-Fournier a imposé sa loi dans cette 11e victoire de la campagne des Cantonniers. «Ce trio nous donne du gros hockey, fait valoir Potvin. C'est une ligne d'attaque responsable en défensive et capable de marquer. On peut les envoyer dans la mêlée dans toutes les situations.»

Antoine Demers avait des ailes

Première étoile de la rencontre avec deux mentions d'aide, Antoine Demers avait des ailes sur la glace. Néanmoins, le hockeyeur de Sherbrooke déplorait les mauvaises punitions des siens. «Il faut apprendre de ça. Les résultats sont là, mais on ne s'en tirera pas toujours aussi facilement», a déclaré Demers qui a toutefois toujours senti son équipe en contrôle de la situation.

«Nous n'avons jamais joué sur les talons. Même quand ils ont réduit l'écart à un but, je n'ai jamais senti de panique sur le banc et l'enthousiasme n'a jamais baissé d'un cran non plus», a-t-il confié.

Olivier Mathieu (1-2), Félix Meunier, Tristan Gagnon et Alexis Sansfaçon ont aussi marqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer