Duel pour la première place

Le quart-arrière Hugo Richard a été pressé de... (Archives La Tribune)

Agrandir

Le quart-arrière Hugo Richard a été pressé de toutes parts par la défense du Vert & Or, lors du premier match entre les deux équipes, disputé à Sherbrooke.

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Jamais le Rouge et Or de l'Université Laval et le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke n'ont été aussi près l'un de l'autre au classement, si tard en saison régulière.

Tellement près qu'une victoire de Québec leur assurerait virtuellement le championnat de saison régulière, alors qu'une victoire, décisive, des Sherbrookois, et ce sont les Verts qui célébreraient leur championnat.

Cet affrontement retour entre les deux clubs est très attendu, non seulement pour son importance pour le classement final, mais aussi parce que le premier duel, disputé lors de la deuxième semaine, s'est soldé par une victoire de Québec par 27-24, en prolongation, grâce à un placement de l'ancien Cougars Dominic Lévesque.

Le match de demain sera quant à lui un affrontement entre la meilleure attaque du circuit québécois, celle du Rouge et Or, contre la meilleure unité défensive en province, celle du Vert & Or.

Un duel attendu vous dites?

Le Vert & Or aborde ce match rempli de confiance; la convaincante victoire de 45-10 contre McGill fut la préparation idéale, croit l'entraîneur-chef David Lessard.

« C'est pour ça qu'on joue au foot, pour disputer ces gros matchs, contre les grosses équipes, pour espérer terminer au premier rang. Une victoire nous permettrait peut-être d'obtenir un match éliminatoire à domicile, ce qui serait super! Ce match est la meilleure façon de se préparer pour les séries éliminatoires. »

Les Carabins de l'Université de Montréal ont battu le Rouge et Or, le week-end dernier par 22-16 entre autres grâce à la productivité de leur jeu au sol, récoltant plus de 200 verges par la course.

Est-ce que le Vert & Or sera tenté d'adopter similaire stratégie, même s'il peut compter sur l'un des meilleurs passeurs au Canada en Jérémi Roch?

Notons que pour la première fois de la saison, le Vert & Or pourra compter sur la présence de ses trois porteurs de ballon réguliers dans le champ arrière, avec le retour au jeu de Félix Marquis-Chevrier, qui sera jumelé à Simon Benoît et Isaac Lauzon.

« Il faudra présenter une attaque équilibrée; Québec voudra sûrement limiter l'espace et le temps d'action de Jérémi, alors non seulement faudra-t-il bien le protéger, mais aussi établir le jeu au sol. Pour la première fois de la saison, avec tous nos porteurs, on aura des décisions stratégiques à prendre, afin d'utiliser les talents de chacun. »

Le Vert & Or accorde en moyenne 323 verges de gain par match, depuis le début de la saison et a alloué seulement huit touchés; de ces verges, l'adversaire en a gagné 1415 par la passe et seulement 528 au sol. Sherbrooke est aussi en tête dans la catégorie des interceptions, avec 11, dont trois par la recrue Justin Roy, un ancien Volontaire du Cégep de Sherbrooke.

De l'autre côté du ballon, Québec amasse en moyenne 511 verges de gain par match et a marqué 19 touchés. Le Rouge et Or a récolté 1163 verges au sol et 1904 par la voie des airs.

« Ils ont un excellent quart-arrière (Hugo Richard) et un bon jeu au sol, c'est vrai. Mais si on joue notre foot, on peut avoir du succès contre eux; on l'a prouvé lors du premier match contre eux. Historiquement, Québec passe la balle en début de match avant de courir le ballon en deuxième demie, derrière leur gros front défensif. Il faudra se faire confiance », a indiqué le demi défensif Mathieu Quirion.

« On a beaucoup appris depuis ce match contre Québec, on a surtout appris qu'on a une bonne équipe, et que si on peut imposer notre rythme, on a des chances légitimes », a de son côté mentionné le receveur Frédérick Caron, qui avait capté la passe de touché qui avait poussé les deux clubs en prolongation, lors du premier match

Le jeu des lignes offensives de chaque formation sera aussi déterminant; les deux unités ont accordé seulement six rabattements du quart à l'adversaire, depuis le début de l'année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer