La note «presque» parfaite d'Olivier Mathieu

Olivier Mathieu se surprend lui-même en figurant au... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Olivier Mathieu se surprend lui-même en figurant au premier rang des compteurs des Cantonniers avec une récolte de 18 points dont 13 passes en 15 rencontres.

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Pour une entrée remarquée dans la Ligue midget AAA du Québec, Olivier Mathieu, jeune attaquant de 15 ans des Cantonniers de Magog, obtient une note presque parfaite.

Méconnu des amateurs en lever de rideau, Olivier Mathieu brille de tous ses feux depuis le jour 1 de la saison régulière. Le hockeyeur de Drummondville est le dernier étonné de ses succès, lui qui occupe le premier rang des pointeurs de l'équipe avec 18 points, dont 13 passes, en 15 rencontres.

« J'ai toujours eu confiance en mes moyens, mais je ne tenais rien pour acquis. Je savais que l'équipe compterait sur le retour de plusieurs vétérans et je me suis préparé en conséquence. Cependant, je n'aurais jamais prédit qu'à ce stade-ci de l'année je serais le meilleur compteur de l'équipe. Je ne crois pas pour autant que j'ai joué un plus grand rôle que mes coéquipiers dans nos récents succès. Il y a des gars dans notre équipe qui sont moins productifs à l'attaque, mais dont la contribution est différente et tout aussi importante. Chacun a son rôle et l'exécute bien », soutient Mathieu.

La discipline

Celui qui porte le dossard 27 chez les Cantonniers a réussi à se défaire d'une de ses vilaines habitudes qu'il traînait avec lui depuis quelques années. « Je n'ai jamais hésité à user de robustesse dans mon jeu, sauf que ça se traduisait par de nombreuses visites au banc des punitions. J'ai même raté le tournoi de la Coupe Dodge la saison dernière en raison d'une suspension. Il me semble que je n'ai pas modifié ma façon de jouer, mais on dirait que je suis moins marqué par les officiels. C'est vrai que je ne suis plus le plus gros sur la glace et ça fait moins de bruit dans la bande quand je frappe un joueur adverse. L'attention des arbitres doit être ailleurs. J'aime quand même penser que je suis un peu plus discipliné », confie Mathieu, sourire en coin.

Adaptation

Mathieu n'a donc pas mis de temps à s'adapter à la ligue midget AAA. « Ça s'est bien passé, mais ce n'est jamais terminé. Toutes les équipes trouvent leur rythme et on doit constamment s'ajuster. À Magog, notre entraîneur Félix Potvin est très exigeant, mais aussi très juste avec tous les joueurs. Il insiste beaucoup afin que l'on soit au sommet de notre condition physique et il prend les moyens pour y arriver. Ça nous aide tous et je suis le premier à en bénéficier », souligne celui qui, avec ses coéquipiers, sautera sur la surface glacée de l'aréna de Magog ce soir pour le passage des Riverains du Collège Charles-Lemoyne du Richelieu de Guillaume Latendresse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer