Tour du chapeau pour Josée Bélanger

Josée Bélanger s'est particulièrement illustrée lors du match... (photo All Over Press, Christer Thorell)

Agrandir

Josée Bélanger s'est particulièrement illustrée lors du match retour face au club finlandais PK-35 Vantaa en Ligue des champions avec une récolte de trois buts et une passe.

photo All Over Press, Christer Thorell

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Coaticookoise Josée Bélanger et son équipe du FC Rosengard ont remporté leur série aller-retour face au club finlandais PK-35 Vantaa en Ligue des champions au total des buts par le score facile de 9-0, un peu plus tôt cette semaine.

Bélanger s'est particulièrement illustrée lors du match retour avec une récolte de trois buts et une passe.

Le club suédois de Bélanger passe maintenant à la ronde des 16 de cette importante compétition de l'UEFA (Union of European Football Associations) et il connaîtra son adversaire lundi prochain, lors d'un tirage au sort.

« Honnêtement, marquer un tour du chapeau m'est peut-être arrivé à l'époque où je jouais avec le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke ou au soccer civil, catégorie AAA, mais à ce niveau, c'est bel et bien une première! », a-t-elle indiqué à La Tribune.

Bélanger poursuit donc avec succès son séjour en Suède, amorcé dans les semaines qui ont suivi la Coupe du monde de soccer féminin, qui s'est déroulée au Canada.

Ces prestations inspirées de la Coaticookoise pourraient-elles lui ouvrir d'autres portes éventuellement?

« Ça ne peut pas nuire, c'est certain. Mais il n'y a aucun scénario définitif pour l'année prochaine, tout va dépendre du calendrier de l'équipe canadienne de soccer; au menu, il y a les qualifications en vue des Jeux olympiques, en février prochain et, espérons-le, une participation à ces mêmes Jeux, en août au Brésil. Ma priorité est évidemment d'être à mon meilleur pour les activités de l'équipe canadienne », a indiqué celle qui est devenue la première Québécoise à inscrire un but avec l'équipe canadienne de soccer lors de la Coupe du monde, l'été dernier.

Ce but, on le rappelle, a été inscrit contre la Suisse, le 21 juin, un but qui donnait la victoire 1-0 au Canada et qui qualifiait de facto l'équipe pour les quarts de finale.

« Je pourrai aussi, en même temps, recevoir des offres afin de jouer pro et ce, dès le mois de mars. Mais il sera important d'être dans une équipe ou une ligue qui me permettra d'être libérée pour les activités de l'équipe canadienne considérant qu'il y aura possiblement une période intense de préparation le mois précédant les Olympiques, si on se qualifie. »

« Généralement, les équipes ont l'obligation de libérer les joueuses internationales pour ce genre d'événement, mais si les activités se prolongent, c'est le club qui décide s'il libère la joueuse ou non. Je vais donc regarder toutes les options qui s'offrent à moi. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer