Le Phoenix a l'occasion de sortir son caractère

Selon la recrue Kevin Gilbert, le Phoenix «n'est... (Photo La Tribune archives, René Marquis)

Agrandir

Selon la recrue Kevin Gilbert, le Phoenix «n'est pas dans une bonne position pour prendre Baie-Comeau à la légère».

Photo La Tribune archives, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Baie-Comeau) Il serait facile pour le Phoenix de sous-estimer le Drakkar de Baie-Comeau, le prochain adversaire des Sherbrookois. Mais après le début de saison ardu des Oiseaux, ces derniers admettent qu'aucun match n'est gagné d'avance.

Les hôtes du Phoenix mercredi n'ont obtenu que deux victoires en dix parties, ce qui leur confère le dernier rang au classement général.

« Affronter des équipes comme le Drakkar, c'est toujours une belle occasion pour nous de rehausser notre jeu, admet Logan Johnston. Le Drakkar ne représente peut-être pas une puissance, mais il travaillera fort et on doit aussi en profiter pour prendre exemple sur notre adversaire en ce qui concerne le jeu d'équipe et l'effort. »

« Sur papier, on n'affronte pas la meilleure équipe du circuit, mais ça ne veut rien dire, rappelle pour sa part la recrue Kevin Gilbert. On n'est pas dans une bonne position pour prendre Baie-Comeau à la légère. Ce court voyage nous montrera qui sont les joueurs qui ont le caractère pour se sortir de cette mauvaise passe. »

Un mot: effort

Depuis quelques semaines déjà, le même mot revient souvent sur les lèvres de l'entraîneur Judes Vallée : effort.

« Tout repose sur le travail maintenant si on souhaite gagner des parties. Nous devons nous assurer que tout le monde se retrouve sur la même page en ce qui concerne l'effort. Il y a un vieux dicton qui dit que le travail est plus fort que le talent quand le talent ne travaille pas. Individuellement, les gars doivent se donner à cent pour cent pour que l'équipe puisse être enfin redoutable et j'espère qu'ils l'ont compris. »

L'an dernier, l'acharnement était pourtant la marque de commerce du Phoenix.

« J'ai hâte de revoir la même mentalité que la saison dernière. Les gars vidaient la canisse chaque soir », se souvient Vallée.

« Oui, il faudra travailler en équipe, mais il faudra le faire durant tout le match et arrêter de fournir l'effort par séquence seulement, ajoute Kevin Gilbert. Quand il y a juste une partie de l'équipe qui travaille fort, ça devient choquant. Donc il faudra se serrer les coudes tous ensemble. »

Difficile sur la route

Le Phoenix n'a obtenu qu'un seul gain sur la route cette saison et ce fut lors de son voyage à Gatineau.

« On doit être en mesure de rivaliser autant à l'étranger qu'à la maison, mentionne Judes Vallée. Avec le talent qu'on possède, il suffit désormais de fournir l'effort nécessaire pour gagner sur la route. »

Tout porte à croire finalement que le gardien Evan Fitzpatrick retrouvera son filet mercredi après avoir obtenu un repos de deux matchs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer