Une lueur d'espoir pour les Gaiters?

La première victoire des Gaiters, acquise la semaine dernière dans les... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La première victoire des Gaiters, acquise la semaine dernière dans les Maritimes, a ravivé tous les espoirs chez les Gaiters de Bishop's. Avec la présence des Redmen de McGill aujourd'hui au Coulter Field, dans le cadre du très couru match du « homecoming », les Mauves ambitionnent de faire un grand pas en avant.

Même s'ils sont toujours installés au dernier rang du football universitaire québécois avec une fiche de 1-3, les joueurs de Kevin Mackey ont démontré une belle résilience, la fin de semaine dernière face aux Huskies de St-Mary's.

En retard de deux touchés très tôt dans le match, ils ont gardé le cap et remonter la pente, lentement mais sûrement, vers un gain de 23-17.

McGill et Bishop's se sont affrontés lors de la semaine inaugurale du calendrier, une victoire de 10-3 des Redmen, qui devancent les Gaiters avec leur fiche de 2-2.

« On est définitivement meilleurs que lors de ce match-là. On a beaucoup progressé dans l'adversité. La chimie s'installe bien et la semaine de pratique fut très intéressante. C'est un match très important pour nous, on doit faire un pas en avant. Avec la semaine de relâche la semaine prochaine, si on pouvait avoir une fiche de 2-3, ça serait très positif dans notre progression », a dit Kevin Mackey.

Ce regain de confiance n'est pas étranger à l'entrée en scène du jeune quart Mathieu Demers; ce dernier a profité des blessures à Travis Eman et Alex Bouffard, pour prendre le rôle de meneur à l'attaque, même s'il n'est qu'à sa première année au niveau universitaire.

«On a beaucoup progressé dans l'adversité. La chimie s'installe bien et la semaine de pratique fut très intéressante. »

- L'entraîneur Kevin Mackey

« Contre McGill, à la semaine 1, j'étais habillé, mais comme troisième pivot, j'étais là pour me favoriser avec l'environnement et tout. Disons que j'ai embarqué pas mal plus vite que je le pensais. Le niveau de jeu est plus rapide, mais quand la balle quitte les mains du centre et se retrouve dans mes mains, ça reste du foot. J'ai bien assimilé le livre de jeux, jusqu'ici, et mon adaptation se passe très bien. »

Demers a complété sa première passe de touché au football universitaire canadien sur une bombe de 50 verges à Trevon Millings, au centre du terrain, contre les Huskies.

« La victoire fut intéressante, même si ce ne fut pas notre meilleur match; on est capable de mieux. Moi le premier, je dois faire de meilleures passes. »

De passage à Lennox en vue du « homecoming », l'ancien récipiendaire du trophée Hec Creighton Jordan Heather en a profité pour jaser un peu avec Demers.

« C'est toujours plaisant de pouvoir discuter avec un gars comme lui; il m'a donné quelques conseils sur la lecture des couvertures », a dit Demers.

Jusqu'ici, il a complété 27 de ses 33 passes pour 266 verges, un touché et quatre interceptions.

Le match est programmé pour 15 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer