• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Football collégial division 1: un duel entre chums 

Football collégial division 1: un duel entre chums

Jean-François Joncas... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Jean-François Joncas

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Marc-André Dion et Jean-François Joncas se connaissent bien. Très bien même. Ce vendredi soir, à Québec, les deux clubs qu'ils dirigent, toujours invaincus, s'affrontent dans le cadre du duel le plus attendu cette saison au football collégial division 1. Qui en sortira gagnant?

« Oui, JF et moi, on se connaît très bien; on a joué au foot au Séminaire de Sherbrooke ensemble, on a joué chez les Cougars du Collège Champlain et au Rouge et Or de l'Université Laval, toujours ensemble. On a même été colocs, pendant un bout. On se parle souvent, je dirais au moins deux fois par semaine. Et cette semaine n'a pas fait différence », a lâché Marc-André Dion, qui est à la barre du Notre-Dame, du Campus Notre-Dame-De-Foy depuis 11 ans, maintenant. À 35 ans, il est le doyen des entraîneurs en division 1.

« On se respecte beaucoup, lui et moi; c'est sûr qu'on ne s'échange pas de secret ou rien comme ça. Mais je mentirais si je disais que nos discussions ne sont pas toujours centrées autour du football », a continué M. Dion, en s'esclaffant lorsqu'on lui demande quel est le pari amical entre les deux pour le match de ce soir.

« Non, il n'y a rien sur la table! On est plates, hein? »

Nonobstant l'affrontement entre les deux amis, le Notre-Dame et les Cougars du Collège Champlain s'affrontent ce soir non seulement pour savoir lequel des deux clubs demeurera invaincu, mais aussi pour faire un pas vers la semaine de congé liée à l'obtention de la première place au classement de la division 1.

« On ne fera pas de cachettes à personne, le but est d'obtenir le premier rang au classement, de profiter d'une semaine de congé et d'ainsi pouvoir amorcer les séries directement en demi-finale, et à la maison. Alors, il ne manquera qu'une victoire à l'équipe qui va gagner demain (ce soir) pour remporter le titre. C'est ce qu'on vise. Ce sera aussi un match à garder en archives, car j'ai un feeling que l'on voit se revoir par la suite, les Cougars et nous. »

Cet affrontement met aux prises la meilleure défense (les Cougars, 89 points accordés en six matchs) et la meilleure attaque (Le Notre-Dame, 251 points marqués en six matchs).

« Il ne faut pas trop se fier aux statistiques, les Cougars ont une excellente attaque aussi; le receveur Marc-Antoine Pivin est le meilleur de la ligue et si on pouvait mettre 12 gars dessus, on le ferait. Il peut changer un match à lui seul, dès qu'il touche le ballon. Il va falloir trouver un moyen de le maîtriser. »

« Leur quart (Michael Arruda) est aussi excellent; il a un bras puissant, le meilleur du circuit. C'est un gars difficile à cerner, on s'est préparé fort pour l'affronter, cette semaine. »

Arruda a déjà 1532 verges de gains au compteur, avec 14 passes de touché, deux sommets en division 1. Quant à Pivin, il a déjà capté 40 ballons pour 751 verges et cinq touchés.

Le Notre-Dame en est à une quatrième saison en division 1; est-ce que 2015 pourrait être leur saison? Le match de ce soir apportera certainement beaucoup de réponses.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer