Les Cougars toujours invaincus

Grâce à une victoire de 40-23, les Cougars... (IMACOM, Maxime Picard)

Agrandir

Grâce à une victoire de 40-23, les Cougars de l'entraîneur-chef Jean-François Joncas ont conservé leur fiche immaculée (5-0), en ce début de saison 2015.

IMACOM, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) On s'attendait à un duel inégal, vendredi soir au Coulter Field de l'Université Bishop's, entre les Cougars du Collège Champlain et les Élans de Garneau. Et c'est justement ce que les partisans ont pu se mettre sous la dent.

Grâce à une victoire de 40-23, les Cougars de l'entraîneur-chef Jean-François Joncas ont conservé leur fiche immaculée (5-0), en ce début de saison 2015, tandis que les Élans continuaient d'éprouver des difficultés, eux qui présentent désormais une fiche de 1-4.

«Ce fut un match correct, on a marqué deux touchés sur les unités spéciales, ce qui a fait la différence dans le match, dont celui inscrit par Jamal Noel en deuxième demie. On a bien bougé le ballon à l'attaque, Michael (Arruda, le quart-arrière) a complété 21 de ses 36 passes pour 273 verges, et on a amassé plus de 200 verges au sol, alors c'est satisfaisant», a indiqué M. Joncas après le match.

«Cependant, on a eu quelques punitions en attaque et en défense tout au long du match, c'est comme si on était revenu à nos bonnes vieilles habitudes du début de saison. On avait réglé le problème lors des deux derniers matchs, mais il faudra travailler à nouveau là-dessus lors de la prochaine semaine d'entraînement.»

«Les gars étaient concentrés, mais on a senti un peu de relâchement après le touché de Jamal. C'est la nature humaine, c'est ça avoir une équipe relativement jeune, il faut vivre avec ça.»

«En même temps, j'ai insisté sur le fait qu'on doit apprendre à mieux finir nos matchs. On aurait dû contrôler ce match-là jusqu'à la fin, mais on les a laissés traverser le terrain pour inscrire le touché.»

«On était prêts, ça a bien été à l'attaque, le mot d'ordre dès le début de la semaine était de compétitionner en pratique et de transmettre dans le match. Dans l'ensemble, ce fut un super de bon match. Ce qui est le fun, c'est qu'on est 5-0, mais on peut encore s'améliorer, on n'est pas encore satisfait à 100 %; je dirais qu'on est à 75-80 % de notre potentiel. C'est le côté positif», a conclu Jean-François Joncas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer