• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Jérémi Roch, recordman du football universitaire québécois 

Jérémi Roch, recordman du football universitaire québécois

Jérémi Roch... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Jérémi Roch

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Jérémi Roch voulait confirmer sa place dans l'élite du football universitaire québécois en réussissant les jeux qui font la différence. Il voulait être celui qui fait pencher la balance, plus que jamais, à sa dernière saison.

Si le résultat final fut presque atteint contre le Rouge et Or, Roch aura cependant livré une prestation inspirée contre la meilleure équipe au pays, récoltant au passage les 329 verges de gain qui lui manquait pour faire partie du club élite des 10 000.

Roch devient en effet l'un des cinq pivots à récolter 10 000 verges de gain au football universitaire canadien, un exploit digne de mention, c'est le moins que l'on puisse dire.

Le quart de cinquième année a complété 23 de ses 44 passes pour 384 verges, deux passes de touché et une interception.

« Je suis vraiment déçu, on avait ce match-là à notre portée, on a manqué des opportunités, des ballons échappés, des mauvaises passes, mais à coup de trois points contre le Rouge et Or, ça va être difficile », a-t-il d'abord lancé.

« Ce match-là ne serait pas allé en prolongation si on avait pu concrétiser nos chances en red zone. »

« On parle souvent de produire des touchés dans le red zone, on avait de bons jeux, mais on n'a pas capitalisé sur les opportunités qu'on se donnait après de superbes belles séries offensives et les belles positions de terrain données par Mathieu et la défensive. »

« On est capable de compétitionner contre n'importe qui, mais on le démontrera jamais concrètement tant qu'on ne les aura pas battus. On veut être une équipe championne et on doit battre les champions pour ça. »

« Mon meilleur match contre Laval? Ce dont je suis satisfait, c'est de ne pas avoir voulu en faire trop, de profiter de ce qu'ils nous donnaient, même si ça voulait dire des petites passes de cinq verges. »

Fidèle à son habitude, Roch s'est fait modeste lorsqu'on l'a abordé sur le club des 10 000 verges.

« Ce sont des statistiques qui reviennent à toute l'organisation. J'ai joué avec d'excellents joueurs qui m'ont mieux faire paraître que j'aurais dû, par moment. Les différents joueurs de ligne offensive, receveurs, porteurs de ballon ou ailiers rapprochés, le foot est un travail d'équipe quand on met le ballon dans les airs », a indiqué celui qui est aussi le nouveau recordman pour le nombre de passes de touché avec le Vert & Or, surpassant Jean-Philippe Shoiry.

Partager

À lire aussi

  • Le Rouge et Or gagne en prolongation, mais perd Richard

    Football

    Le Rouge et Or gagne en prolongation, mais perd Richard

    Le Vert & Or n'a jamais été aussi près de battre le Rouge et Or. Samedi, les gars de Québec sont repartis de Sherbrooke vainqueurs 27-24 en... »

  • Si près... mais si loin

    Sports

    Si près... mais si loin

    Le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke n'aura jamais passé aussi près de battre le Rouge et Or de l'Université Laval. »

  • Le Vert et Or affamé comme jamais

    Sports

    Le Vert et Or affamé comme jamais

    L'équipe de football du Vert & Or a poursuivi sa préparation hier en vue de son match de samedi, face aux champions de la Coupe Vanier, les Carabins... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer