Faux départ pour le Phoenix

Les prouesses du gardien de but Evan Fitzpatrick... (IMACOM, Julien Chamberland)

Agrandir

Les prouesses du gardien de but Evan Fitzpatrick n'ont pas permis au Phoenix de Sherbrooke de remporter son premier match de la saison 2015-2016.

IMACOM, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Malgré les prouesses du gardien de but Evan Fitzpatrick, le Phoenix de Sherbrooke a dû s'avouer vaincu à son tout premier match de la saison 2015-2016.

Le cerbère sherbrookois a bloqué 51 des 54 tirs effectués par les Huskies de Rouyn-Noranda, qui l'ont emporté par la marque de 3 à 2 en prolongation vendredi au Palais des sports.

Antoine Waked a mis fin au débat grâce à un tir précis dans la lucarne pour ainsi gâcher la fête du Phoenix.

La troupe de Judes Vallée avait pourtant entamé le match d'une belle façon.

Tout porte à croire d'ailleurs que Julien Bahl voulait s'assurer de devenir le premier marqueur de la quatrième saison du Phoenix puisque le vétéran défenseur n'a pas perdu de temps pour permettre à son club de s'inscrire au tableau indicateur.

Grâce au jeu initié par Kay Schweri, Guillaume Gauthier a pu remettre la rondelle à Bahl, qui a immédiatement décoché un tir bas d'un angle restreint après deux minutes de jeu.

La réplique ne s'est pas faite attendre longtemps: les Huskies ont nivelé la marque 21 secondes plus tard par l'entremise de Vincent Chapleau, qui a saisi son propre retour de lancer.

À la sixième minute de jeu, Kay Schweri a fait honneur à sa réputation en effectuant une passe spectaculaire alors qu'il se trouvait derrière le filet de Samuel Harvey. Positionné dans la zone payante, Guillaume Gauthier a marqué son premier but dans l'uniforme du Phoenix pour donner une avance d'un point aux siens.

Après un départ endiablé, les deux clubs ont joué avec un peu moins d'intensité en fin de première période et au début du deuxième tiers.

Et ce, jusqu'à ce que Mathieu Boucher ramène les deux équipes à la case départ au milieu du second vingt en profitant d'une cage laissée presque déserte lors d'un avantage numérique.

Plusieurs chances ratées par les Huskies

Les Sherbrookois ont joué avec le feu en fin de match sans toutefois se brûler. Les Huskies ont multiplié les tirs en troisième période tout en profitant d'un avantage numérique lors des deux dernières minutes de la partie.

Fitzpatrick s'est alors dressé tel un mur devant chaque attaque de l'adversaire pour mener les siens jusqu'en prolongation : une première expérience à trois contre trois depuis la création du nouveau règlement.

Le Phoenix s'est une fois de plus montré indiscipliné et les visiteurs n'ont pu en profiter.

On connaît la suite. Les Huskies ont finalement percé la muraille de Fitzpatrick pour repartir avec les deux points.

La prochaine partie des Oiseaux aura lieu dimanche au Palais des sports face à l'Armada de Blainville-Boisbriand.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer