• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Le capitaine du Canadien ne changera rien, selon Pierre Bouchard 

Le capitaine du Canadien ne changera rien, selon Pierre Bouchard

Pierre Bouchard... (Archives La Presse)

Agrandir

Pierre Bouchard

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Une trentaine de «vieux de la vieille» du milieu sportif québécois se retrouvent une fois par été pour tirer une partie de golf, boire quelques verres d'huile à birdie et se remémorer les bons et mauvais moments du passé. Ils appellent ça la Ligue du vieux poêle, qui sert de prétexte pour se rencontrer. La Tribune en a profité pour se chauffer les pieds aux bords de l'actualité.

Le Canadien de Montréal tient son tournoi de golf annuel aujourd'hui et plusieurs s'attendent à ce que l'organisation y dévoile son prochain capitaine. Nous avons jasé du «C», et d'autres lettres, avec le fils de l'un des plus illustres capitaines du CH, Pierre Bouchard.

Plutôt que d'être attablé avec ses comparses au club de golf Venise, hier à Magog, Pierre Bouchard maugréait à celui de Venise-en-Québec, en Montérégie. Joint sur son téléphone, l'ancien arrière du Tricolore s'en prenait aux nouvelles technologies pour expliquer son absence à la Ligue du vieux poêle.

« On m'a envoyé l'indication par courriel et il y a clairement eu un manque de communication. Je suis parti de chez moi à 10 h, j'arrive à 11 h 20. Pas de tournoi d'André Rousseau. Je me suis trompé de terrain. Il aurait fallu préciser que c'était le Venise de Magog! »

Sur le chemin du retour, Bouchard, qui est devenu agriculteur après avoir oeuvré au hockey, dans le milieu des affaires et des médias, n'est pas vraiment amer. Il parle de ses 1200 acres de terre à Verchères avec une passion débordante; d'un lot en particulier, qui fut jadis la propriété de la famille Ross, « celle qui fournissait les carabines de l'armée canadienne pendant la Première Guerre. » On devine derrière ses propos l'importance de connaître ses racines et d'y être bien implanté. C'est possiblement pour cette raison que l'identité du prochain capitaine de la Sainte-Flanelle, qu'il s'agisse de Max Pacioretty ou Brendan Gallagher, ne l'émeut pas autant que ses champs.

« Personnellement, je ne les connais pas assez pour être capable de savoir qui est le bon gars, mais ça ne changera pas grand-chose. Autrefois, le capitaine avait peut-être plus d'importance. Les joueurs restaient plusieurs années, les vestiaires étaient plus fermés et le capitaine était responsable de le cimenter. C'était le joueur vers qui tu te tournais pour t'aiguiller pendant les six ou sept années de ta carrière. Aujourd'hui, les gars sont habitués de changer de place, la rotation dans les joueurs est rapide et le capitaine qui t'accueille au début de l'année n'y sera peut-être plus à la fin. »

Les joueurs peuvent également se permettre d'être beaucoup plus indépendants.

« Gilles Tremblay m'a raconté une fois qu'ils étaient sur la route depuis une semaine et qu'ils n'avaient plus beaucoup d'argent. Ils sont allés voir mon père Butch (Émile Bouchard) pour qu'il leur prête 20 à 50 dollars pour qu'ils puissent finir le voyage. Aujourd'hui, les joueurs misent ça sur un trou au golf », mentionne Pierre Bouchard.

À l'en croire l'ancien numéro 26 du CH, la nomination d'un capitaine, pas plus que la venue d'Alexander Semin, n'auront pas une grande incidence sur la campagne du Bleu-blanc-rouge. Celui qui a le sort du club entre les mains demeurera leur portier.

« Je ne pense pas que ça dépende de Semin. Il ont eu de la misère à le piquer partout. Tu penses toujours que tu vas être l'équipe capable de réveiller un joueur, mais je ne gagerais pas ma paye là-dessus. En défensive, ça va être de voir comment les jeunes vont progresser, car on peut s'attendre à la même chose de P.K. Subban tandis qu'Andrei Markov vieillit et que Jeff Petry doit continuer à bien faire avec un contrat à long terme. En fin de compte, ça va encore dépendre de Carey Price. »

La saison nous dira si les absents ont toujours tort.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer