L'éclosion des jeunes Tigres

Pascal Laberge... (Photo fournie)

Agrandir

Pascal Laberge

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Après un fort début de saison, les Tigres de Victoriaville ont pris des décisions qui leur ont fait faire un pas de recul au tournant de l'année. Ils ont finalement participé aux séries de peine et de misère avant de se faire balayer par l'Océanic de Rimouski. Ils espèrent maintenant que ces décisions leur permettront de rebondir et de s'inscrire parmi les meilleures formations de la LHJMQ.

« L'an dernier, on a démarré un cycle. Nous avons obtenu Pascal Laberge et Olivier Tremblay, puis notre rang au classement nous a permis de repêcher assez de bonne heure et de mettre la main sur Maxime Comtois et Mario Huber », explique le directeur général, Daniel Fréchette.

Les Félins n'ont pas d'objectif précis en matière de résultat, mais ils s'attendent à faire beaucoup mieux que leur 16e position de l'an dernier. Certes, ils ont perdu les services de leur meilleur pointeur, Angelo Miceli, mais ils comptent plusieurs éléments sur le point d'éclore. C'est notamment le cas de Samuel Blais qui, sans tambour ni trompette, a cumulé 82 points l'an dernier, le 19e meilleur résultat de la LHJMQ.

Pas très loin de lui, Gabriel Gagné a inscrit 35 buts et pourrait atteindre le cap des 40 cette saison. Mathieu Ayotte a également franchi la barre des 50 points à 18 ans et pourrait connaître toute une saison. À ce groupe de vétérans s'ajoutent les Pascal Laberge et Félix Lauzon qui ont connu une excellente saison à 16 ans et qui ont le potentiel pour connaître un véritable essor à leur année d'admissibilité au repêchage de la LNH.

« Nous aurons deux ou trois trios capables de marquer des buts. Tout le monde a gagné en maturité. Nous aurons une bonne équipe », estime l'homme de hockey.

À la ligne bleue, l'ajout des vétérans Anthony Gingras, Bradley Lalonde et Nicolas Latulippe devrait changer considérablement le portrait. Les jeunes Guillaume Beck et Olivier Huot devraient enfin être en mesure de se faire justice dans le Circuit. Il est possible qu'ils deviennent de précieux atouts.

En fait, le seul vrai point d'interrogation réside devant la cage. Fréchette a suggéré que le vétéran Chase Marchand jouera un rôle de second plan cette saison et il est fort possible qu'il soit écarté rapidement de l'équation afin de faire de la place pour Olivier Tremblay et James Povall, deux gardiens de 18 ans qui n'ont encore rien prouvé dans la LHJMQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer