• La Tribune > 
  • Sports 
  • > L'année de toutes les espérances pour le Vert & Or 

L'année de toutes les espérances pour le Vert & Or

Jérémi Roch... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Jérémi Roch

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un quart-arrière de cinquième année, une ligne à l'attaque expérimentée, un front défensif prometteur et un nombre impressionnant de vétérans. Le Vert & Or amorce la dernière année de son quart-arrière Jérémi Roch, demain à Concordia, avec des attentes très élevées.

David Lessard... (Imacom, René Marquis) - image 1.0

Agrandir

David Lessard

Imacom, René Marquis

L'ambiance était à l'optimisme mercredi, lors de la conférence de presse annuelle de l'équipe de football de l'Université de Sherbrooke, à laquelle prenaient part les capitaines de l'équipe, l'entraîneur-chef, certains partenaires financiers et quelques politiciens.

Avec le recul, l'ajout de Jérémi Roch, l'ancien pivot vedette des Cheetahs de Vanier, fut doute le meilleur coup du recrutement de la jeune histoire du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke.

Jusqu'à présent, l'étudiant en maîtrise en administration fut toujours parmi les meilleurs passeurs chez les footballeurs universitaires, tant au Québec qu'au Canada, et il entend bien maintenir le rythme pour ce dernier tour de piste, qui démarre demain contre les Stingers, à Concordia.

«L'important, bien souvent, c'est la continuité. J'ai trouvé du temps avec les gars pendant la saison morte, du temps pour nous assurer que tout le monde est sur la même page, que la cohésion se fasse plus rapidement. Et je dirais que tout se passe bien jusqu'ici; on est en avance sur l'an dernier. On a perdu certains excellents éléments, comme le receveur Sébastien Blanchard ou le porteur David Dumas-Goulet, mais des gars comme Vincent Cléroux, Jean-Raphaël Moisan, Olivier Émond et Omar Touré, sont prêts à prendre la relève», a dit Roch.

«J'ai toujours comme objectif de faire la différence dans un match, mais en même temps, un match de foot ça ne se gagne pas seul. Je veux m'amuser sur le terrain, être plus constant, plus patient, afin de prendre les meilleures décisions possibles», a dit Roch, qui a complété 166 de ses 276 tentatives de passes l'an dernier (60,1 %), pour des gains de 2317 verges, 11 passes de touché et 6 interceptions.

«Le mot d'ordre est discipline, ça nous a tués, l'an dernier, on a fait beaucoup trop d'erreurs mentales. Les Stingers ont une bonne jeune équipe, de bons athlètes; ils jouent vite et bien.»

Après un voyage au campus Loyola de l'Université Concordia, le Vert & Or poursuivra son calendrier régulier avec des rencontres face au Rouge et Or de l'Université Laval (à Sherbrooke), face aux champions canadiens, les Carabins de l'Université de Montréal (à Montréal), aux Mounties de Mount Allison (dans les Maritimes) avant de rejouer contre les Carabins, cette fois à Sherbrooke.

«On veut bien commencer l'année, on a hâte à vendredi.»


Si toutes les équipes de football universitaires du Québec doivent composer avec la pression qu'implique le fait de jouer dans la même conférence que les éternels champions de Québec, voilà qu'ils doivent en plus affronter les champions nationaux à deux reprises.

D'où l'importance de démarrer la saison sur une bonne note par une victoire, confirment les joueurs rencontrés au passage.

«On veut bien commencer l'année, on a hâte à vendredi. Il faudra bien canaliser cette énergie et l'amener sur le terrain. Disputer un match présaison, contre Carleton, nous a permis une introspection essentielle, entre autres sur la bonne utilisation du personnel. Tout cela va être payant dès le début de la saison, où il n'y a plus de place à l'erreur», a confirmé le secondeur Alexandre Gagné.

«Encore une fois, c'est une grosse année pour nous, on joue dans la meilleure conférence de foot au Canada et il n'y a pas de place à l'erreur; on ne peut prendre personne à la légère et surtout pas les Stingers, qui inaugureront leur nouvel uniforme et leur nouveau terrain vendredi. On aimerait bien gâcher le party un peu», a dit le joueur de ligne offensive, Francis Lapointe.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer