Volontaires: Un gros test en lever de rideau

Les Volontaires poursuivent leur préparation en vue de... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Les Volontaires poursuivent leur préparation en vue de leur match inaugural de la saison 2015, ce samedi à Sherbrooke, contre les Nordiques de Lionel-Groulx.

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Si les Volontaires recherchaient un bon défi pour évaluer leur progression, les Nordiques de Lionel-Groulx devraient leur en donner pour leur argent lors de ce premier affrontement.

L'équipe des Laurentides a terminé la dernière saison avec une fiche gagnante de six victoires et trois revers avant de s'incliner au premier tour éliminatoire. Plusieurs vétérans de la précédente édition sont cependant de retour en 2015.

« Lionel-Groulx, ce sera une force dans cette ligue, souligne l'entraîneur des Volontaires Marc-André Desrochers. Ils ont d'excellents athlètes tant offensivement que défensivement et sont très bien entraînés par Éric Marier, qui est l'entraîneur avec le plus d'ancienneté en deuxième division. »

Si la défensive des Nordiques s'est particulièrement illustrée la saison dernière en raflant plusieurs honneurs individuels, l'attaque n'est pas à négliger, prévient Desrochers.

« Ils ont aussi une attaque très expérimentée, avec un quart de troisième année et un demi offensif de quatrième année. Ils ont tous les éléments pour être une puissance », note-t-il.

Un élan positif

Au-delà des enjeux d'un premier match, la rencontre permettra aux Volontaires de tourner la page sur la saison dernière et d'amorcer ce nouveau chapitre sous le signe de l'optimisme.

« On les a bien étudiés, ça va être un bon test, reconnaît le quart Maxime Bouffard. Il va falloir imposer le rythme pour la saison et lancer le message que ça ne se déroulera pas comme l'an dernier. »

L'entraîneur, lui, souhaite surtout voir ses joueurs porter une attention particulière aux détails.

« Des erreurs physiques peuvent survenir, comme se faire dominer sur un blocage ou sur une couverture, mais je veux m'assurer que nous sommes bien préparés parce qu'on a mis beaucoup d'emphase là-dessus, insiste-t-il. Je veux qu'à chaque jeu, les joueurs fassent ce qu'on leur demande. »

Il s'agira également, selon Desrochers, d'une occasion d'évaluer où l'équipe en est dans sa progression. Une chose est certaine, la fébrilité était palpable à l'entraînement cette semaine, autant chez les joueurs que chez le nouveau groupe d'entraîneurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer