Phoenix : une victoire signée Daniel Audette

Daniel Audette... (IMACOM, Maxime Picard)

Agrandir

Daniel Audette

IMACOM, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Dans une victoire des siens de 5 à 2 contre les Voltigeurs de Drummondville samedi, Daniel Audette a livré une prestation digne d'un joueur ayant un contrat professionnel en poche.

L'attaquant vedette du Phoenix de Sherbrooke a terminé sa journée de travail au Palais des sports avec deux buts, deux passes et un différentiel de +4.

« La chimie sur notre ligne est excellente et on se trouve facilement sur la glace, affirme celui qui a signé son premier contrat avec le Canadien de Montréal cet été. Notre équipe a connu un lent début de match. On s'est donc concentrés sur la défensive au départ. On était confiants de pouvoir compter tôt ou tard avec notre bonne offensive. »

Il faut dire que la veille, le Phoenix avait servi toute une correction aux Voltigeurs.

« Après une victoire de 7 à 1, on croyait peut-être que ça allait être facile, estime Audette. Leur gardien a d'ailleurs été très bon aujourd'hui (samedi). »

« En tant qu'entraîneur, je m'attendais à ce genre de première ou de deuxième période, souligne Judes Vallée. Le jeu était décousu et on ne fournissait pas l'effort nécessaire. Je sais que nous ne sommes qu'en matchs préparatoires, mais les joueurs devront comprendre que nous ne pouvons accorder 35 tirs à l'adversaire. Le troisième vingt a été meilleur pour nous, mais pour avoir une équipe championne, nous devons diminuer les chances de marquer de l'adversaire. »

 Fitzpatrick se dresse

 Le portier du Phoenix a tenu son équipe dans le match à quelques occasions pour ainsi permettre aux Sherbrookois de gagner une troisième rencontre en quatre parties.

Depuis qu'il est devenu le gardien numéro un de la formation, Evan Fitzpatrick semble d'ailleurs jouer avec une plus grande confiance.

« Evan a gardé les buts comme un vétéran », résume son entraîneur.

Julien Pelletier, Guillaume Gauthier et Carl Neill ont été les autres marqueurs du Phoenix.

Alex Barré-Boulet et Michael Carcone sont les seuls à avoir déjoué Evan Fitzpatrick.

La prochaine semaine de l'organisation sherbrookoise s'annonce beaucoup plus tranquille. Il faudra attendre jusqu'au 3 septembre avant d'assister au prochain match hors-concours, face aux Foreurs de Val-d'Or au Palais des sports.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer