Trois générations sur ses skis

À 72 ans, Madeleine Sévigny-Allard participe à sa toute première compétition de... (IMACOM, JULIEN CHAMBERLAND)

Agrandir

IMACOM, JULIEN CHAMBERLAND

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(SHERBROOKE) À 72 ans, Madeleine Sévigny-Allard participe à sa toute première compétition de ski nautique à Sherbrooke. Une décision prise après des mois d'efforts acharnés de ses deux filles, Marie-Hélène et Josée Lanthier, pour la convaincre de se mouiller avec elles.Nellie et Marilou Allard, les deux filles de Marie-Hélène, sont également inscrites. Ce sont donc trois générations d'une même famille qui participent cette semaine au Championnat canadien de ski nautique au lac des Nations.

«Ma mère était dans l'équipe de natation canadienne dans les années 60, mais je sais qu'elle le fait pour nous faire plaisir», raconte Marie-Hélène.

«Je me suis dit pourquoi pas, j'ai la chance de pouvoir le faire avec mes filles et mes petites-filles, je sais que si je ne le fais pas je le regretterai», explique quant à elle Mme Sévigny-Allard, qui a longtemps hésité avant de finalement accepter.

Le ski nautique est partie prenante de cette famille d'athlètes. Plus jeunes, les soeurs Josée et Marie-Hélène ont rapidement démontré tout leur savoir-faire dans cette discipline en s'imposant dans les compétitions québécoises, puis nationales et en se rendant jusqu'aux niveaux internationaux.

«La dernière compétition ensemble c'était au Chili, en 1996, aux Championnats panaméricains, ça c'était amusant», se remémore Marie-Hélène.

Une passion ravivée

Après des pauses respectives de 10 et 19 ans, Marie-Hélène et Josée n'ont recommencé que tout récemment à s'entraîner en vue de championnats comme celui de cette semaine à Sherbrooke.

«À cause de la vie, du travail, j'ai arrêté en 1996. Aujourd'hui, je rencontre des jeunes qui me disent qu'ils sont nés cette année-là!» explique Josée qui a effectué son grand retour cet été.

Si la passion d'un sport est habituellement transmise d'un parent à son enfant, c'est la dynamique inverse chez cette famille.

«Quand mes deux filles ont commencé l'an dernier, j'ai été les porter aux Championnats québécois et je me suis dit que je ne pouvais pas seulement les regarder du bout du quai. J'ai mis mon orgueil de côté et j'ai choisi de vivre ça avec elles», souligne Marie-Hélène.

Et aujourd'hui, c'est au tour de la grand-mère d'être entraînée par la passion de ses filles.

Les résultats de la famille sont d'ailleurs excellents. Marie-Hélène Lanthier est détentrice du record canadien en figures dans la catégorie Femme 3 alors que sa fille Nellie possède les records québécois en slalom et en saut pour sa catégorie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer