Anthony Quirion veut frapper toujours plus loin

Sur les 18 joueurs qui forment l'équipe du Québec qui prendra part ce weekend... (IMACOM, RENÉ MARQUIS)

Agrandir

IMACOM, RENÉ MARQUIS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(COATICOOK) Sur les 18 joueurs qui forment l'équipe du Québec qui prendra part ce weekend au Championnat des 18 ans et moins de Baseball Canada, Anthony Quirion est le seul joueur issu de la région de l'Estrie. Le jeune Dixvillois en est non seulement fier, il se sent à sa place.

Après avoir évolué au sein du Midget AAA des Athlétiques de Sherbrooke en 2014, Anthony Quirion choisit de tenter sa chance dans la ligue junior élite en se présentant au camp d'entraînement du Rocket Big Bill pour la saison 2015. Il est retenu. Un choix motivé par le sentiment d'appartenance à sa ville natale et par le désir de partager le terrain aux côtés de son frère Nathaniel, lequel s'apprête à jouer une dernière saison au sein de la formation coaticookoise en raison de son âge. « Je suis content de mon choix, c'est ce qui m'a permis de faire le championnat canadien, les entraîneurs ont pu me voir évoluer dans le junior », partage Anthony. Il faut dire que, presque au terme d'une première saison avec le Rocket, le rendement au bâton de Quirion est impressionnant une moyenne de ,328, la meilleure de son équipe.

« C'est au niveau bantam que j'ai joué au stade Julien-Morin pour la première fois. À mon âge, je trouvais ça un peu intimidant, mais on avait une bonne équipe et on a gagné les séries à Coaticook. Ça fait drôle de penser que, trois ans plus tard, je pourrais remporter un championnat canadien dans ce même stade et je crois que nous avons de bonnes chances. Nous avons de bons joueurs, de très bons entraîneurs et il y a une belle chimie dans l'équipe, sans compter que nous avons la pression de remporter une médaille d'or pour une deuxième année consécutive. »

Il convient de souligner que, l'an dernier, Anthony avait été invité à participer au camp d'entraînement des Ailes du Québec, mais sa candidature n'avait finalement pas été retenue. Une décision qui pourrait sans doute jouer contre eux ce weekend, mais Anthony est loin de leur en teneur rigueur. Au contraire, il a hâte de les affronter!

Pour le futur, Anthony Quirion compte bien maintenir sa ligne de conduite, à savoir de « garder les choses simples », notamment en poursuivant ses études. Celui qui vient de terminer ses études secondaires se prépare d'ailleurs à entrer au Collège Laflèche à la fin du mois d'août. « Mon entraîneur veut que je complète un an au collégial pour ensuite m'inscrire dans une université américaine. Il y a beaucoup de monde aux États-Unis, le calibre est donc meilleur et on peut jouer à toute l'année. C'est aussi une belle opportunité au niveau des études. Après ça, c'est certain que j'aimerais me faire repêcher dans les ligues majeures, mais au baseball il y a tellement d'étapes à franchir que j'essaie de ne pas voir trop loin et de bâtir au fur et à mesure. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer