• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Fin spectaculaire à la Traversée du lac Mégantic 

Fin spectaculaire à la Traversée du lac Mégantic

L'Australien Rhys Mainstone a dramatiquement remporté une course... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

L'Australien Rhys Mainstone a dramatiquement remporté une course très serrée, samedi, à la Traversée internationale du lac Mégantic, devançant sept autres nageurs qui le talonnaient de très près.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) L'Australien Rhys Mainstone a dramatiquement devancé sept autres nageurs à la plaque d'arrivée de la 9e Traversée internationale du lac Mégantic, samedi, dans une fin de course la plus serrée de son histoire.

La gagnante chez les femmes, Rachele Bruni.... (La Tribune, Ronald Martel) - image 1.0

Agrandir

La gagnante chez les femmes, Rachele Bruni.

La Tribune, Ronald Martel

Son temps 2h8min58,6sec, quand même loin du record de 1h59min. Pourtant, le temps ensoleillé, le lac calme et la température de l'eau à 70 degrés Fahrenheit laissaient présager des conditions confortables pour établir un nouveau record du parcours, de Piopolis à Lac-Mégantic.

Seulement 3,6 secondes séparent donc les huit premiers nageurs arrivés en fin de course, dans un sprint éclaboussant, tellement que les officiels ont peiné à chronométrer le temps et à démêler le rang de chacun.

Le Brésilien Allan Do Carmo, vainqueur à Lac-Mégantic l'an dernier, a terminé deuxième, à seulement 70 centièmes de seconde de Mainstone. Un autre Brésilien, Diogo Villarinho a fini troisième à 1,5 seconde du premier rang.

Le favori local, Xavier Desharnais, a terminé au 12e rang, avec un temps de 2h12min20,2sec. Il s'est dit déçu de ce résultat, même s'il ne s'attendait pas à beaucoup mieux, après une récupération difficile depuis sa victoire au lac Saint-Jean, à peine quelques semaines plus tôt.

Le premier Canadien a été Philippe Guertin, avec un temps de 2h9min1,1sec, le même que le Français Damien Cattin-Vidal, devançant de justesse le médaillé olympique de bronze à Londres, le Canadien Richard Weinberger, par seulement 90 centièmes.

Chez les femmes, Rachele Bruni a devancé la Hongroise Anna Olasz par 33,7 secondes, avec un temps de 2h23m9sec. Angela Maurer, d'Allemagne, a pris le troisième rang à 2h23min44,1sec. Christine Jennings, des Etats-Unis, a également bien fait à 2h23min46,3sec.

Mme Bruni a adopté une stratégie qui aurait pu lui jouer des tours, en s'éloignant du peloton des nageuses de tête, par la droite, après un départ plus lent, mais elle a réussi à coiffer, au sprint final, les meilleures nageuses dans le dernier kilomètre de la course.

Les organisateurs de l'événement se sont dits très satisfaits du déroulement de la Traversée. Le fondateur et directeur des courses, Kevin Laflamme, a admis que son équipe très bien rodée facilite grandement les choses.

« C'est notre 9e édition avec sensiblement la même équipe, qui commence à être bien huilée, chacun sait comment ça fonctionne et ce qu'il doit faire, nous sommes donc moins à la course. Comme nous avions plus de nageurs cette année, avec le calibre de très haut niveau, nous avons dû renforcer la sécurité », a confié M. Laflamme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer