Contre les meilleurs à 14 ans

Thomas Vallières... (La Tribune, Jérôme Gaudreau)

Agrandir

Thomas Vallières

La Tribune, Jérôme Gaudreau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(VICTORIAVILLE) Thomas Vallières, 14 ans, vivait l'expérience de sa vie jeudi en se mesurant aux meilleurs golfeurs professionnels du pays. Même s'il a remis une carte de 79 (+7), le membre du Club de golf de Victoriaville a bien l'intention de se reprendre lors de la deuxième journée de la Coupe Canada Sani Marc.

Alors que les amateurs présents à Victoriaville suivaient de près le meneur et champion en titre Oliver Tubb (-7), Thomas Vallières, lui, attirait le regard des curieux.

Car parmi tous ces joueurs âgés d'au moins 19 ans se trouvait un golfeur d'âge junior. Et un athlète local de surcroît.

«Lors de mon premier coup de départ, j'étais stressé, confie-t-il. Après, j'ai bien géré ma nervosité. J'ai joué ma partie comme si je me présentais sur mon terrain un lundi matin. Je sentais un peu de pression sur mes épaules et ça m'a donné une carte de 79. Les doubles bogueys ont été coûteux.»

Peu importe son pointage, le garçon de 14 ans profite de sa présence à la Coupe Canada pour alourdir son bagage d'expérience.

«Je jouais avec deux professionnels et je veux profiter de ce tournoi pour apprendre des meilleurs. C'est mon plus gros tournoi à vie et j'accumule de l'expérience. Je dois par contre demeurer concentré sur ma partie et je souhaite offrir un meilleur spectacle aux gens demain (aujourd'hui)», explique-t-il.

«Si je dispute une ronde autour de la normale, je serai content, enchaîne l'adolescent. Même si je ne passe pas la coupure, je suis encore jeune. Je vais peut-être revenir bientôt.»

Thomas Vallières retombera de son nuage à la fin de l'événement en renouant avec les rendez-vous régionaux et le championnat québécois... pee-wee et moustique!

Les locaux toujours dans le coup

Jean-Hubert Trahan, Jasmin Frappier et Nicolas Fortin (-4) ont été les meilleurs Québécois hier.

Ils étaient suivis de près par le professionnel de Plessisville Francis Rouillier (-3), le bien connu Dave Lévesque (-3), le golfeur de Granby Jean-Philip Cornellier (-3) ainsi que les joueurs estriens Marc-Étienne Bussières du Club Longchamp (-3) et Jérôme Blais de Venise (-2).

«Heureusement que mes coups roulés d'une vingtaine de pieds ont été bons, lance Rouillier. Sinon, j'aurais ramené une moins bonne carte.»

«Je considère ma journée comme étant décevante, confie le joueur de l'heure au Québec, Dave Lévesque. Je suis parti rapidement à -3, mais j'ai mal fini.»

«J'ai joué une ronde plutôt spéciale, admet pour sa part Bussières. Je me suis promené un peu partout sur le terrain en jouant mal mon bois 1. Mon jeu court a été bien meilleur. D'ici le jour 2, je crois pouvoir régler certaines choses.»

«Mon objectif était de bien me positionner pour les rondes 2, 3 et 4, souligne Blais. J'étais déjà à +2 au 11e et je me suis ensuite bien repris avec deux aigles aux 12e et 13e. Je souhaite maintenant être une petite coche plus précis pour le jour 2.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer