• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Une Sherbrookoise dans le premier couple canadien de nage synchronisée 

Une Sherbrookoise dans le premier couple canadien de nage synchronisée

Stéphanie Leclair et Robert Prévost forment le premier... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Stéphanie Leclair et Robert Prévost forment le premier couple canadien de natation synchronisée.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Une Sherbrookoise d'adoption prendra part à un moment marquant de l'histoire de la natation synchronisée.

Stéphanie Leclair, une ancienne olympienne installée à Sherbrooke pour poursuivre ses études, sera la moitié féminine du tout premier couple canadien à concourir dans une épreuve de duo mixte sanctionnée par la Fédération internationale de natation, à l'occasion des 16es Championnats mondiaux de la FINA de Kazan en Russie.

En novembre dernier, la Fédération avait donné le feu vert aux compétitions mixtes en plongeon et en natation synchronisée, une première dans l'histoire de ces sports.

Cette ouverture aux hommes démontrée par la FINA ne fait pas l'unanimité au sein des fédérations de natation synchronisée internationales, à commencer par celle du pays hôte des championnats mondiaux, la Russie.

Le ministre russe des Sports, Vitaly Mutko, avait qualifié la décision d'erreur à peine quelques jours après son annonce. Comble de l'ironie, c'est son pays qui sera l'hôte de de la toute première compétition mixte du sport.

«La foule va apprécier, ça c'est certain», estime malgré tout Stéphanie.

Il faut dire que la Russie est un modèle d'excellence et de traditions depuis des décennies dans ce sport.

Malgré les réticences exprimées par les hautes instances du pays, le duo russe de Darina Valitova et d'Alexander Maltsev est prévu à la compétition.

Au Canada, en France et aux États-Unis, entre autres, des compétitions masculines avaient déjà eu lieu par le passé.

Sortie de retraite

Stéphanie Leclair n'en sera pas à son premier grand moment sportif puisqu'elle était de l'équipe canadienne qui a terminé en quatrième position aux Jeux olympiques de Londres en 2012, avant d'annoncer sa retraite de la compétition en 2013.

«Je devais me faire opérer les deux hanches et j'ai pris deux ans pour me rétablir avant de recommencer à nager ici avec le Vert & Or. Quand il y a eu l'annonce officielle qu'il y aurait des duos mixtes, je me suis dit pourquoi ne pas m'essayer.»

Cette sortie de la retraite s'est avérée judicieuse puisqu'elle forme aujourd'hui, en compagnie de son partenaire Robert Prévost, l'unique tandem unifolié mixte qui nagera à Kazan dans moins de deux semaines.

D'instructrice à nageuse

Si le désir de renouer avec la piscine était toujours bien présent, c'est comme entraîneuse que Stéphanie Leclair envisageait de vivre l'expérience de Kazan, elle qui occupe ce rôle au club Les Améthystes de Sherbrooke. La pression de ses pairs l'aura finalement convaincue de se mouiller à nouveau.

«C'était Stéphanie qui était l'entraîneuse au départ, finalement on a réussi à la pousser dans l'eau et à ce moment j'ai pris le relais», explique l'entraîneuse du duo, Valérie Welsh.

Ce n'est toutefois pas comme si les deux ne se connaissaient pas. Membres de l'équipe canadienne olympique en 2012, elles sont depuis devenues meilleures amies. Une chimie personnelle qui se transporte jusqu'aux abords de la piscine et à laquelle est venu se greffer Robert Prévost.

Le duo canadien sera en action une première fois le 28 juillet lors de la ronde préliminaire et, si tout se déroule bien, en finale le 30 juillet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer