Gilles Dubé retrouve sa coupe

Gilles Dubé a pu remarquer mardi que son nom se... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Gilles Dubé a pu remarquer mardi que son nom se retrouve toujours sur le trophée tant convoité dans la LNH. Le hockeyeur sherbrookois Gilles Dubé (au centre derrière) a gagné la coupe Stanley avec les Red Wings de Detroit en 1954.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Il l'avait perdu de vue depuis 61 ans, mais il l'a retrouvé hier à Sherbrooke. Après avoir pu soulever l'ultime trophée de la LNH en 1954 avec les Red Wings de Detroit, Gilles Dubé a retouché à la coupe Stanley lors de la visite de Jimmy Waite au Complexe Thibault GM.

Il l'avait perdu de vue depuis 61 ans,... (Imacom, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

À son grand bonheur, son nom se retrouvait toujours sur la coupe.

« Je savais que la LNH s'apprêtait à retirer des éditions sur la surface de la coupe et je me demandais si ce n'était pas déjà fait. Et comme je suis âgé de 88 ans, je ne voulais pas rater ma chance, ne sachant pas si elle allait se présenter à nouveau. »

Heureusement que le Sherbrookois a saisi cette occasion, puisque les anneaux sur lesquels sont gravés les noms des champions de 1953-1954 à 1965-1966 seront retirés en 2017.

« Je suis surtout ici pour que mon petit-enfant Martin Dulac et mes arrières petits-enfants Zacharie et Jacob puissent voir la coupe avec mon nom », explique celui qui a joué avec Gordie Howe et Ted Lindsay, pour ne nommer que ceux-là.

Alors que certains hockeyeurs ont évolué pendant près de 20 ans dans la LNH sans réussir à soulever la coupe, Gilles Dubé, lui, n'a joué que deux parties en séries avec Detroit et y est parvenu. Quatre ans plus tôt, il avait toutefois disputé 12 matchs avec Maurice Richard et les Canadiens de Montréal.

« Je me souviendrai toujours quand il ne restait qu'une seule minute à jouer au septième match de la finale et que l'entraîneur Tommy Ivan m'a fait confiance en m'envoyant sur la glace. La marque était égale 1-1 et j'ai touché le poteau! À la première minute de la période supplémentaire, on a marqué contre les Canadiens pour ainsi gagner les séries éliminatoires! » se rappelle le joueur de centre.

Gageons maintenant que sa journée d'hier s'ajoutera à la banque de souvenirs gravés dans son esprit à tout jamais.

Partager

À lire aussi

  • La coupe Stanley à Sherbrooke en photos

    Sports

    La coupe Stanley à Sherbrooke en photos

    La coupe Stanley a fait sensation, mardi à Sherbrooke. Partout où elle a été présentée, en compagnie de Jimmy Waite, entraîneur des gardiens de but... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer