Thomas Chabot boxera aux États-Unis

En participant au tournoi de boxe à Kansas... (Archives, La Tribune)

Agrandir

En participant au tournoi de boxe à Kansas City, aux États-Unis, en août, le boxeur Thomas Chabot en sera à une première expérience internationale, lui qui désire se préparer en vue des Jeux olympiques de 2020.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre Nadeau
La Tribune

(THETFORD MINES) Le boxeur thetfordois, Thomas Chabot, sera de la 15e édition de l'Annual Ringside World Championships qui se tiendra du 5 au 8 août prochains à Kansas City.

Cet événement majeur regroupe entre 1500 et 2000 boxeurs amateurs. Pour le jeune pugiliste, ce sera une première présence à une compétition internationale et il n'a pas l'intention de se rendre là-bas pour jouer les touristes.

« Mon principal objectif est de gagner tous mes combats », de mentionner celui qui se battra dans la classe juvénile à 132 livres.

Pour atteindre son but, il devra remporter les quatre combats qu'il aura à livrer pendant les quatre jours de compétition.

« Ça va permettre de me faire connaître et de prendre de l'expérience sur le plan international », de relater Thomas dont l'objectif est d'aller aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020 pour ensuite faire le saut chez les professionnels. L'athlète de 15 ans boxe depuis seulement quatre ans et déjà, il montre un palmarès bien garni avec une fiche de 41 victoires en 44 combats incluant quatre titres québécois et deux canadiens.

De l'expérience en banque

Son père Constant, qui est depuis deux ans son entraîneur en compagnie de Stéphane Lachance, croit aux chances de son fils.

« On croit en lui. Thomas a toujours réussi à relever les défis. Il a ce qu'il faut pour gagner sauf qu'on ne connaît pas les boxeurs de sa catégorie qui seront présents à ce tournoi, mais peu importe ce qui va arriver, ça ne sera pas une catastrophe. »

Sa présence à Kansas City est dans le but de lui faire prendre de l'expérience. « À moyen terme, on vise les Jeux olympiques de 2020. Pour arriver là. Il faut compétitionner à l'international pour affronter les meilleurs, surmonter les embûches et faire face à des styles de boxe différents », note son père.

Thomas a déjà une idée d'un autre style de boxe depuis qu'il a pris part en mai dernier à un deuxième camp d'entraînement à Porto Rico où il avoue avoir progressé sur le plan technique. « J'ai beaucoup amélioré mes feintes et mes déplacements. » D'ailleurs, le jeune prodige pourrait vivre une autre expérience enrichissante en septembre. « Ce n'est rien d'officiel, mais Thomas a été approché par un promoteur russe pour participer à un tournoi en Russie où il serait accompagné d'un autre jeune boxeur québécois, Dylan Pépin », de confier Constant Chabot qui devrait être en mesure d'en savoir plus dans les prochaines semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer