Des candidats dans la mire des Cougars

Le départ de l'entraîneur Pascal Rhéaume n'a rien de surprenant pour... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le départ de l'entraîneur Pascal Rhéaume n'a rien de surprenant pour l'état-major des Cougars du Collège Champlain.

Martin Lapré... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Martin Lapré

Archives La Tribune

Engagé comme assistant-entraîneur du club-école du Wild du Minnesota tel qu'annoncé hier dans La Tribune, Rhéaume avait tout pour obtenir sa chance chez les pros selon les Cougars, qui sont en mode recherche afin de combler leur poste d'entraîneur-chef.

Quelques candidats se trouvent déjà sur la liste du directeur général Martin Lapré. Ce dernier se dit très heureux pour son bon ami Pascal Rhéaume, même s'il devra lancer un processus d'embauche rapidement.

« Je le savais qu'il allait monter un jour chez les professionnels, admet Lapré. Il le mérite amplement. De notre côté, on a déjà des noms en tête afin de le remplacer. Des rencontres sont à prévoir bientôt, mais on n'a pas encore communiqué avec les candidats pouvant être intéressés. On s'attend aussi à recevoir quelques coups de fil bientôt. »

D'ici la fin du mois, la formation qui fera son entrée dans la Ligue collégiale en 2015-2016 espère avoir pris une décision puisque le camp de sélection commencera lors de la deuxième semaine du mois d'août.

UN RISQUE CALCULÉ

Pascal Rhéaume avait déjà annoncé ses intentions publiquement : il souhaitait dénicher un poste dans le junior majeur, la Ligue de la Côte Est ou encore la Ligue américaine.

« J'étais toutefois prêt à revenir avec les Cougars, admet l'ancien joueur de la LNH. J'avais presque perdu espoir pour la saison prochaine, parce que je n'avais pas reçu de retour d'appels ou de courriels positifs. Jusqu'à ce que j'obtienne une réponse de l'entraîneur John Torchetti. »

Afin de rencontrer Torchetti, Rhéaume a dépensé de sa poche près de 1500 $ pour être présent à la formation offerte aux entraîneurs lors de la semaine du repêchage en Floride.

« Ma feuille de route et mon tempérament ont pesé dans la balance. J'ai joué dans la Ligue américaine et dans la LNH en remplissant plusieurs rôles. J'ai fait mon chemin en tant qu'entraîneur. Je suis quelqu'un qui parle gros aux joueurs et c'est ce qu'il recherchait. Je suis très heureux de faire le saut directement chez les pros sans passer une fois de plus par la LHJMQ. C'est un nouveau départ qui demande toutefois des sacrifices parce que ma famille attendra peut-être une saison avant de me rejoindre aux États-Unis », souligne un Pascal Rhéaume comblé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer