Déception pour Roy

L'un des clichés les plus entendus en Floride cette semaine en marge du... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Fort Lauderdale, Floride) L'un des clichés les plus entendus en Floride cette semaine en marge du repêchage de la LNH, c'est que cet événement est un exercice des plus imprévisibles. Et c'est exactement ce qui s'est passé pour le défenseur Jérémy Roy, du Phoenix de Sherbrooke.

Celui qui était classé au 21e rang par la Centrale de recrutement de la LNH, et comme un choix fort possible entre les rangs 15 et 35 par le recruteur-chef du Canadien de Montréal Trevor Timmins, n'a finalement pas été repêché, vendredi soir, lors de la première ronde du repêchage de la LNH, qui s'est déroulée à l'aréna BB&T à Sunrise, en Floride.

Au total, ce sont cinq joueurs de la LHJMQ qui ont été repêchés vendredi par les formations du circuit Bettman, dont deux Québécois, le défenseur Thomas Chabot (18e rang à Ottawa) et le joueur de centre Anthony Beauvillier (28e rang aux Islanders de New York).

Jérémy Roy était visiblement très émotif à l'issue de la première ronde et il nous a été impossible de lui parler.

Sa famille, son frère et sa copine de même que son agent Christian Daigle étaient à ses côtés, à l'encourager pour la suite des choses.

«Il ne faut pas être déçu, il va avoir un beau week-end, ça va bien aller. Souvent, il y a de bons joueurs qui glissent en deuxième ronde, et il y a plein de raisons qui expliquent ça. P.K. Subban a été repêché en deuxième ronde, Kristopher Letang en troisième ronde. Un repêchage, tu ne peux pas prévoir ce qui va se passer et on en a eu la preuve ce soir (hier). «Il n'y a rien à faire pour le moment; demain (aujourd'hui), c'est une nouvelle journée, on arrive ici à 9 h, il va se faire repêcher et tout va bien aller», a insisté Christian Daigle.

«L'important pour le joueur, c'est qu'il soit repêché, peu importe le rang. Ainsi, il va retourner chez lui, retourner au gym lundi et c'est au cours des prochaines années, dans quatre ou cinq ans, qu'on va voir où il va être rendu. Il devra travailler très fort, faire preuve de détermination pour y arriver.»

«Ce n'est pas d'hier que l'on voit des surprises, lors des repêchages, surtout lorsqu'il y a une profondeur importante à une position, comme chez les défenseurs, cette année. Ce n'est pas le fait d'être repêché ce soir ou demain qui va déterminer le genre de carrière qu'aura Jérémy, mais comment il va réagir par la suite» a conclu Christian Daigle.

Jocelyn Thibault et Patrick Charbonneau, du Phoenix de Sherbrooke, étaient également sur place, hier soir. La déception se lisait également sur leurs visages à la conclusion de la première ronde.

Ils ont enlacé leur défenseur en guise de support.

«Comme organisation, c'est sûr qu'on est déçus, c'est plate. On veut toujours le meilleur pour nos joueurs. J'ai un parti pris pour lui, c'est sûr, je l'ai vu faire des choses exceptionnelles depuis qu'il est avec nous. Je suis un peu surpris, mais la ligne est mince entre le 28e rang et le 33e rang», a indiqué le directeur général Patrick Charbonneau.

«Partir en première ronde était le but qu'il s'était fixé en première ronde. Mais bon demain, il sera repêché et on pourra par la suite comparer avec les autres. Comme le disait Jocelyn Thibault avant le repêchage LHJMQ récemment chez nous, être repêché, c'est la première étape. Il y en a beaucoup d'autres par la suite vers une carrière dans la LNH.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer