• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Terrains de soccer: Sévigny admet qu'il y a un problème 

Terrains de soccer: Sévigny admet qu'il y a un problème

Bernard Sévigny concède qu'il y a un problème avec les terrains de soccer et... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Emanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(SHERBROOKE) Bernard Sévigny concède qu'il y a un problème avec les terrains de soccer et les annulations qui n'en finissent plus de s'accumuler. Il nie toutefois que personne ne s'occupe de la quarantaine de terrains de soccer sur le territoire de la ville. Il ajoute qu'il y a aussi des investissements qui sont faits pour l'entretien des terrains.

La question de la fermeture récurrente des terrains de soccer de Sherbrooke a été mise sur la table, alors que le maire participait à une rencontre éditoriale à La Tribune. Quelles sont les solutions alors? «Est-ce qu'il faut les refaire? Est-ce qu'il faut tous les refaire? Je ne suis pas convaincu de ça. Drainer un terrain de soccer c'est un demi-million. C'est ça le coût. Est ce qu'on va se lancer dans le drainage? Est-ce qu'il y a d'autres façons?», se questionne le maire. «Je fais confiance à l'expertise des employés municipaux. Il y en a qui se lève le matin à la Ville de Sherbrooke, leur préoccupation c'est ça, les terrains de soccer. Ils ne font que ça. Donc, j'ai tendance à me fier à des gens qui connaissent ça et qui vont nous proposer des solutions», se justifie-t-il.

«Ça peut sembler que c'est parce qu'il pleut trop, qu'ils sont mal entretenus, qu'ils sont gorgés d'eau, qu'ils sont mal drainés. Peut-être que dans certains cas, c'est ça. Ils sont peut être trop surutilisés sur une période x alors que si on étendait cette période-là...», soulève comme possible solution M. Sévigny. L'ouverture des terrains la fin de semaine serait ainsi envisageable. Mais, comme il le dit, «c'est pas le maire qui porte un jugement là-dessus, il y a des comités de travail, il y a des gens qui s'occupent de ça.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer