Des Voltigeurs gros, forts et rapides

Le directeur général des Voltigeurs de Drummondville, Dominic... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Le directeur général des Voltigeurs de Drummondville, Dominic Ricard

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Sherbrooke) Au lendemain de leur élimination, les Voltigeurs de Drummondville se sont donné comme objectif de bâtir une équipe plus imposante et ils ont jeté les bases pour y arriver lors du repêchage de Sherbrooke, en sélectionnant des joueurs au gabarit imposant.

Le directeur général, Dominic Ricard, a dévoilé ses intentions dès la ronde initiale, en sélectionnant l'ailier de puissance William Poirier, il a continué dans la même veine en choisissant Samuel Gaumont au quatrième tour, Charlie Lacombe en cinquième et en échangeant un autre choix de cinquième ronde pour Emmanuel Aucoin des Cataractes de Shawinigan.

« On ne veut pas nécessairement faire mal, on veut que ce soit dur de nous enlever la rondelle. Les Generals d'Oshawa n'étaient pas nécessairement les plus rapides, mais ils étaient gros et forts. Ils faisaient ce qu'ils voulaient avec la rondelle », explique l'homme de hockey.

Le grand manitou des Voltigeurs s'est dit surpris d'avoir pu mettre le grappin sur le défenseur Charlie Lacombe aussi loin qu'en cinquième ronde. On anticipait que ce dernier puisse être choisi dès le premier tour. Ricard ignore pourquoi il a glissé de la sorte.

« Nous avons attendu parce que nous avions des besoins bien précis à combler. Nous voulions un centre, puis un quart-arrière à la défensive. On ne s'attendait pas à ce que Lacombe soit encore là en cinquième ronde, c'est une aubaine », suggère-t-il.

N'ayant pas de choix au deuxième tour, les Voltigeurs ont dû patienter jusqu'en troisième ronde pour mettre la main sur Nicolas Beaudin, un arrière que l'on compare à Nikolas Brouillard. Ils auraient désiré obtenir le Drummondvillois Zachary Lavigne, qui évoluait avec les Cantonniers de Magog la saison dernière, mais n'ont pas été en mesure de le faire, les Saguenéens de Chicoutimi les ayant devancé.

« On l'avait assez tôt sur notre liste, mais nous n'avons pas été en mesure de la prendre. Il méritait d'être repêché aussi tôt », confirme Ricard.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer