• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Repêchage LHJMQ : le gardien Alex D'Orio est excité 

Repêchage LHJMQ : le gardien Alex D'Orio est excité

Alex D'Orio... (IMACOM, Maxime Picard)

Agrandir

Alex D'Orio

IMACOM, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) «J'ai vraiment hâte à demain [samedi]. En plus que ce soit à Sherbrooke, C'est vraiment spécial d'être avec ma famille et mes amis et je suis excité de savoir où je vais sortir.»

Après avoir connu une excellente saison avec les Cantonniers de Magog, le gardien Alex D'Orio pourrait bien imiter Evan Fitzpatrick et être le premier gardien sélectionné, samedi matin, lors de l'encan 2015 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

«C'est sûr que j'espère que ça pourrait être moi le premier gardien sorti, mais on est deux gardiens différents Dereck Baribeau et moi. Je suis un gardien calme, aux déplacements rapides et avec une bonne vision du jeu tandis que Baribeau est un gardien au style papillon qui est très agressif; ça va donc dépendre des besoins de l'équipe qui va nous repêcher.»

À cet égard, D'Orio admet n'avoir aucune préférence de la destination qu'il prendra, lui qui a rencontré 17 des 18 équipes du circuit Courteau. Seuls les Olympiques de Gatineau n'ont pas interviewé le cerbère sherbrookois.

«Je n'ai pas dit à aucune équipe que je ne voulais pas y aller. Je veux laisser le destin décider et peu importe l'équipe qui va me repêcher, je vais être très fier.»

Le repêchage viendra couronner une année «très satisfaisante» au dire de ce dernier.

«La première fois, quand j'ai vu que j'étais classé haut en première ronde vers décembre, je me suis donné l'objectif d'y demeurer et j'y suis parvenu. Je suis vraiment satisfait de l'année que j'ai faite tant en ce qui concerne l'équipe que sur le plan personnel. J'ai réussi à accomplir des objectifs individuels et l'équipe s'est rendue plus loin qu'on pensait donc c'est très satisfaisant. Maintenant, ça va être un boni.»

Le jeune ne manque pas de confiance quant aux chances d'endosser le chandail de l'équipe qui le sélectionnera dès l'automne.

«L'équipe qui va me choisir va avoir confiance en moi et j'ai l'intention de montrer que même si j'ai 16 ans, je peux faire ma place dans cette ligue.»

Et s'il a des problèmes, il aura un bon allié sur qui compter, puisque le gardien du Phoenix Evan Fitzpatrick est le pensionnaire de ses parents pendant la saison, à Sherbrooke.

«Si j'ai des questions, il va pouvoir me répondre et me donner des conseils», mentionne Alex D'Orio.

Partager

À lire aussi

  • Alex D'Orio avec les Sea Dogs

    Sports

    Alex D'Orio avec les Sea Dogs

    Pressenti pour possiblement être le premier gardien de but sélectionné lors du repêchage 2015 de la Ligue de hockey junior du Québec, Alex D'Orio... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer