• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Prix d'excellence Guy-Lafleur: Hinse et Grégoire à l'honneur 

Prix d'excellence Guy-Lafleur: Hinse et Grégoire à l'honneur

Les Sherbrookois Olivier Hinse et Jérémy Grégoire ont reçu le... (Photo fournie, Alexis Fortin-Robitaille/OSA /CHC)

Agrandir

Les Sherbrookois Olivier Hinse et Jérémy Grégoire ont reçu le Prix d'excellence Guy-Lafleur des mains du Démon blond lui-même, mercredi, lors de la remise annuelle des bourses du Canadien de Montréal, un prix qui récompense l'excellence scolaire et sportive. Ayant pour objectif de faire sa place chez les professionnels l'an prochain, Grégoire a cependant remis sa bourse à l'ancien du Phoenix de Sherbrooke Dominic Talbot-Tassi (à sa gauche).

Photo fournie, Alexis Fortin-Robitaille/OSA /CHC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Sherbrooke a fait main basse sur les Prix d'excellence Guy-Lafleur, mercredi, lors de la remise annuelle des bourses du Canadien de Montréal.

Les attaquants sherbrookois Jérémy Grégoire, qui évoluait avec le Drakkar de Baie-Comeau dans la LHJMQ, et Olivier Hinse, qui porte les couleurs des Stingers de Concordia dans la ligue universitaire québécoise (SIC), ont chacun été honoré d'une bourse de 6000 $ pour leurs succès tant sur la patinoire que sur les bancs d'école.

Grégoire a terminé ses études collégiales avec une moyenne de 87 % tandis que Hinse, à qui il reste un an en éducation à l'enfance, affiche une moyenne de 3,09.

Le capitaine des Stingers a également complété sa saison au deuxième rang des marqueurs du SIC pendant que celui du Drakkar était tout feu tout flamme à son retour d'une blessure au poignet, inscrivant notamment 21 points dont 10 buts en 12 matchs lors des séries éliminatoires.

Le gardien des Redmen de McGill, Jacob Gervais-Chouinard - un autre Sherbrookois - était également finaliste aux côtés de Hinse.

Volonté et planification

Les deux étudiants-athlètes n'hésitent à pas à pointer la volonté et l'importance de bien planifier pour expliquer leurs succès.

«C'est le travail acharné et la planification, mentionne Olivier Hinse. Il faut que je planifie tout. Que ce soit les activités à l'extérieur du hockey ou celles qui y sont liées, je veux être prêt à donner mon 100 % et travailler fort et c'est ce qui m'a permis de réussir dans les deux.»

«Il faut être structuré et avoir de la volonté. C'est facile d'être dans l'autobus et écouter des séries télévisées, mais il faut comprendre qu'on travaille pour son avenir. Il faut mettre les efforts», insiste Grégoire.

Il s'agit de la deuxième année de suite que l'espoir du Canadien de Montréal est le récipiendaire du Prix d'excellence Guy-Lafleur. Il a cette fois décidé de remettre sa bourse à Dominic Talbot-Tassi, un ancien du Phoenix de Sherbrooke qui est quant à lui arrivé bon deuxième tout comme l'an dernier.

«Ça faisait deux fois qu'il arrivait deuxième et il s'en va à McGill l'an prochain tandis que je vais tenter de faire ma place chez les professionnels. C'est plus naturel pour lui de la recevoir et il la mérite entièrement», a souligné Grégoire.

Ce dernier se dit prêt à prendre la route de St. John, où évoluera le club-école du Tricolore la saison prochaine.

«Je ne serai plus en pension et ça va me manquer, mais je suis prêt à faire le saut. Je suis capable de m'occuper de moi et j'ai surtout hâte. C'est un rêve depuis que je suis jeune.»

L'athlète de 19 ans est actuellement en préparation pour le camp de développement du CH, qui s'amorcera le 4 juillet.

«Ça va être un camp plaisant pour voir où on est rendu dans notre cheminement. De mon côté, je continue de travailler sur ma puissance et ma vitesse. On ne patine jamais assez vite et c'est ce qui te donne un avantage dans le jeu», résume Jérémy Grégoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer