• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Michaël Sam «devra faire sa place», dit Boulay 

Michaël Sam «devra faire sa place», dit Boulay

Michaël Sam... (Photo PC)

Agrandir

Michaël Sam

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) «L'orientation sexuelle, ça n'a aucun rapport avec le jeu sur le terrain. C'est même pas un problème. S'il débarque à Montréal avec la bonne attitude, il aura la chance de se faire valoir et de se tailler un poste.»

Nicolas Boulay... (Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Nicolas Boulay

Archives La Presse

Le Magogois Nicolas Boulay accueille avec enthousiasme l'arrivée du secondeur/ailier défensif Michaël Sam chez les Alouettes de Montréal.

Si l'orientation sexuelle de Sam - qui a ouvertement affiché son homosexualité - obtient davantage l'éclairage des caméras, pour l'instant, Boulay croit que l'Américain devra aussi faire parler son jeu sur le terrain.

«Comme un peu tout le monde, je l'ai vu jouer NCAA et il était extrêmement dominant, il était parmi les meilleurs à sa position aux États-Unis. C'est tout un athlète! Mais bon, à cause de son poids (6'2» et 260 livres), il se retrouvait entre la position de secondeur et celle d'ailier défensif. Je crois que la LCF va lui aller à merveille», a dit Boulay.

«Je crois aussi que Montréal sera la ville parfaite pour lui. C'est la meilleure ville pour l'accueillir, c'est très ouvert ici comme mentalité. Je n'entrevois aucun problème.»

«Pour moi, l'orientation sexuelle d'un joueur ne change absolument rien.»

Outre ce battage médiatique, n'en reste pas moins que pour une deuxième année de suite, les Alouettes font parler d'eux en invitant des joueurs américains de renom à leur camp.

On se rappelle que Chad «Ochocinco» Johnson avait séduit la galerie à l'ouverture du camp 2014, à Lennoxville, lui qui devait former un duo du tonnerre avec un autre Américain, le quart Troy Smith.

Les deux n'ont pas terminé la saison à Montréal.

«La seule chose qui importe, c'est l'attitude qu'il aura ici. Chad était en fin de carrière alors que Troy n'a pas su s'adapter au jeu de la LCF. Michaël n'aura rien de gratuit, ici, il y a beaucoup de compétition à sa position (ailier défensif) et il devra faire sa place, c'est tout», a analysé l'ancien du Vert & Or.

«On s'attend à ce que les réseaux américains soient à notre camp. Oui, c'est une belle visibilité pour notre produit, on en veut toujours plus. En même temps, je crois que ce n'est pas uniquement un coup de marketing, il a tous les atouts pour avoir une belle carrière dans la LCF.»

Nicolas Boulay entamera le camp des Alouettes, dimanche, avec une confiance renouvelée, lui qui se taille peu à peu une place enviable au sein de l'équipe.

«Mon statut est différent, oui. Je me suis fait un nom dans la LCF l'an dernier sur les unités spéciales, ils savent qu'ils doivent surveiller le numéro 52! J'aimerais maintenant en faire un peu plus en défensive. Mon niveau de confiance augmente, le but demeure toujours de remporter la Coupe Grey!»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer