• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Volontaires: Desrochers promet une équipe «bien préparée» 

Volontaires: Desrochers promet une équipe «bien préparée»

Le nouvel entraîneur-chef des Volontaires, Marc-André Desrochers, au... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Le nouvel entraîneur-chef des Volontaires, Marc-André Desrochers, au camp préparatoire de l'équipe.

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Après une saison désastreuse où ils n'ont remporté qu'une seule victoire en neuf matchs, Les Volontaires ont visiblement retrouvé le sourire ce week-end à l'occasion du dernier camp préparatoire avant le lancement de la prochaine campagne en août.

Et pour cause, le nouvel entraîneur-chef, Marc-André Desrochers, signale qu'il s'agissait de «l'un des meilleurs camps» auquel il a assisté en tant qu'entraîneur.

«Je suis vraiment très content. Les joueurs ont pris ça au sérieux cet hiver; j'avais toujours une quarantaine de gars au gymnase trois fois par semaine. Quand les jeunes et l'école s'investissent à 100 %, c'est ce que ça donne et je suis vraiment content.»

Au dire de Desrochers, les partisans des Volontaires ne seront pas surpris de constater le point fort de sa formation en 2015.

«On a vu l'identité des Volontaires depuis 2004 : un gros front défensif, une excellente défensive qui met beaucoup de pression sur le quart arrière.»

Ces derniers auront cependant une légère surprise lorsqu'ils observeront la formation offensive sherbrookoise, qui alignera les quarts Maxime Bouffard et Anthony Brisebois.

«Anthony Brisebois a eu une excellente journée samedi. C'est le meilleur athlète que j'ai vu et il a dominé. Il est incroyable et c'est un naturel. On va avoir un duo explosif avec Maxime Bouffard, qui est un leader né. On va également maximiser les efforts de Philippe-Andrew Pinkos», a-t-il renchéri.

«Je peux dire qu'on est complets autant offensivement que défensivement et ça augure bien pour le 11 août et le début du camp.»

Quant aux blessures qui ont miné les efforts des troupiers de Clovis Langlois-Boucher l'an dernier, Desrochers a conservé près de 75 joueurs avec l'équipe afin d'y remédier.

Manque de chance

«C'était une solide équipe l'an passé et la chance n'était pas de leur côté. Avec autant de joueurs, on va être capables de bien pratiquer et éviter de surtaxer des joueurs tout en ayant une bonne profondeur. On avait quatre receveurs blessés et ça n'a pas paru aujourd'hui (hier). On a de très bons joueurs intelligents et versatiles. On joue pour le mois de novembre et on va être bien préparés», promet Marc-André Desrochers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer