Des gagnants inattendus au Défi Memphré

Vincent Morin et Mélanie Nadeau... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Vincent Morin et Mélanie Nadeau

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Vincent Morin et Mélanie Nadeau réservaient une mauvaise surprise aux coureurs sur route lors de la présentation du Défi Memphré à Magog. Morin et Nadeau ont été les plus rapides sur 10 km même si la course sur route n'est pas leur spécialité.

Vincent Morin est d'abord et avant tout un cycliste, tandis que Mélanie Nadeau est surtout une coureuse de trail. Au Défi Memphré, ils ont franchi la distance de 10 km en des temps respectifs de 37 m 30 s et 38 m 45 s. Première chez les femmes, Mélanie Nadeau, de Bromont, a poussé l'audace jusqu'à terminer deuxième au classement général du 10 km. D'ailleurs, les femmes ont fait main basse sur deux des trois marches du podium puisque c'est Christine Crowe de Stanstead, avec un chrono de 39 m 40 s, qui a suivi Vincent Morin et Mélanie Nadeau à la ligne d'arrivée.

Morin en grande vitesse

Cycliste devant l'éternel, le Magogois Vincent Morin avait troqué son vélo pour des espadrilles de coureur. «Le vélo, je le pratique sous toutes ses formes 12 mois par année. Ça me prend des roues pour être dans mon élément. Je me suis mis à courir il y a environ deux ans parce que ma blonde est une coureuse. J'aime ça, mais je préfère encore rouler. Cependant, j'ai la compétition dans le sang et je me présente toujours à la ligne de départ pour donner le meilleur de moi-même. Maintenant que j'ai fait mon effort matinal, cet après-midi je vais enfourcher mon vélo pour une sortie sur deux roues», a confié l'athlète de 45 ans.

De son côté, Mélanie Nadeau ne cachait pas sa surprise devant sa seconde place au général. «Sur route, c'était seulement mon second 10 km que je faisais. Je ne partais pas avec beaucoup d'expérience derrière la cravate, mais en même temps, ce n'est pas comme si je partais à zéro, car j'ai beaucoup de kilométrage dans les jambes en sentiers. Ma performance me réjouit», a révèle-t-elle.

Par ailleurs, à l'épreuve de 5 km, le Sherbrookois Kenny Beaudette a survolé le parcours en franchissant la distance au bout de 16 m 14 s. Chez les femmes, la médaille d'or est allée à Amélie Provencher de Sherbrooke qui a négocié 5 km en 19 m 48 s.

Règle d'or

Finalement, mentionnons que la totalité des recettes provenant des inscriptions du Défi Memphré vont dans les coffres de la Fondation Christian Vachon. «Bon an mal an, ça tourne autour de 20 000 $. Tout est commandité au Défi Memphré. On l'a voulu ainsi dès le début et on respecte cette règle d'or depuis la première édition en 2011», souligne Gilles Bélanger, un des responsables de l'événement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer