• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Un jeune Sherbrookois s'illustre aux Championnats du monde d'escrime 

Un jeune Sherbrookois s'illustre aux Championnats du monde d'escrime

Loïc Beaulieu a remporté le bronze dans la... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Loïc Beaulieu a remporté le bronze dans la catégorie cadet aux Championnats du monde disputés à Tashkent, en Ouzbékistan.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Le Canada n'a pas l'habitude de s'imposer sur la scène internationale en escrime. Une tradition pourfendue par le Sherbrookois Loïc Beaulieu.

Il n'a que 17 ans, mais s'impose comme l'une des étoiles montantes de son sport. Loïc Beaulieu a de nouveau démontré tout son talent au mois d'avril en raflant le bronze dans la catégorie cadet aux Championnats du monde disputés à Tashkent, en Ouzbékistan. Un résultat qui, de l'aveu de l'épéiste, était inattendu.

«Mon entraîneur m'a dit que j'avais le potentiel pour gagner une médaille, mais on a été surpris du résultat. Je visais surtout un top 16.»

Ce podium survenait à peine trois mois après une médaille de bronze jugée décevante aux Championnats panaméricains en janvier. De cette expérience, il retire un bagage inestimable dans un sport où la progression vers la sagesse est aussi importante que la technique.

«Au début de la compétition, je ne le cacherai pas, j'étais hyper stressé. Je tirais mal durant mes premiers matchs, concède-t-il. Mon entraîneur est venu et m'a dit : maintenant je veux que tu te battes comme Loïc Beaulieu! ' Ensuite j'ai fait la plus belle escrime de ma vie.»

Leçon apprise, donc.

L'escrimeur flegmatique garde ses yeux rivés vers ses objectifs. À court terme, il vise une place au sein de l'élite canadienne junior, maintenant que son cycle cadet est chose du passé. Le tout débute très bientôt avec la Coupe Canada en Colombie-Britannique, une compétition qu'il a d'ailleurs remportée en 2014.

À plus long terme, ce sont les Jeux olympiques avec en tête 2024 comme année magique, 2020 si la progression est fulgurante. Il ne manque pas de mentionner non plus qu'aucun escrimeur canadien n'a jamais remporté une seule médaille olympique.

Tiens, tiens.

«Je pense que c'est le rêve de tous les athlètes», glisse-t-il simplement en soulignant que la patience est de mise dans cette discipline.

Croiser l'épée

Initié à l'escrime à l'âge de 8 ans par sa mère qui l'inscrit à une séance d'essai gratuite, le jeune fervent amateur d'épées et de Moyen-Âge y prend la piqûre. Il s'impose rapidement comme un athlète d'exception au naturel désarmant.

Un changement d'entraîneur, il y a trois ans, le fait passer au club STH-Sherbrooke et du fleuret à l'épée, sa nouvelle arme de prédilection.

«J'ai atteint le même niveau que j'avais au fleuret en moins d'un an, explique-t-il. Je sais que j'ai encore beaucoup de place à l'amélioration.»

Son insatiabilité le mènera à poursuivre sa carrière et ses études à Québec où il s'entraînera avec des escrimeurs de niveau junior et sénior, des athlètes qui brillent déjà à l'échelle internationale.

«Jusqu'à maintenant mon escrime était très naturelle, l'an prochain je déménage et c'est là que je vais pouvoir me concentrer sur la technique et l'entraînement physique.»

La rentrée marquera un tournant pour sa carrière, mais aussi un changement majeur d'un point de vue personnel, avec le passage vers le niveau collégial.

L'escrimeur ne s'éloigne pas trop des épées durant la saison morte qu'est l'été. En plus de participer à certaines compétitions, il travaille pour un confectionneur d'épées pour grandeur nature, ce jeu de rôle souvent médiéval dans lequel les participants se glissent dans la peau de personnages d'un univers fictif.

Après une saison 2014-2015 au-delà des attentes, Loïc Beaulieu profitera de l'été comme n'importe quel autre jeune de 17 ans. Sauf qu'à la rentrée, gageons qu'il aura de nouveau l'épée entre les dents.

Prix remportés : Médaillé de bronze au Championnat du monde cadet 2015; Médaillé de bronze au Championnat panaméricain cadet2015; Champion de la Coupe Canada junior de Kitchener en 2014;

Quadruple médaillé aux Jeux du Québec de 2013.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer