• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Marie-Ève Jacques et deux coéquipières avec l'équipe nationale aux Universiades 
Exclusif

L'équipe féminine de soccer du Vert & Or bien représentée aux Universiades d'été

Marie-Ève Jacques et deux coéquipières avec l'équipe nationale aux Universiades

Pour la première fois dans son histoire, l'équipe féminine de soccer du Vert &... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) Pour la première fois dans son histoire, l'équipe féminine de soccer du Vert & Or alignera trois représentantes avec l'équipe nationale aux prochaines Universiades d'été.

La Sherbrookoise Marie-Ève Jacques ainsi que ses coéquipières montréalaises Amélie Tremblay et Audrey Lagarde ont été sélectionnées à la suite du dernier camp de sélection de la formation canadienne qui s'est tenu à Toronto le week-end dernier.

« C'est l'accomplissement de beaucoup, beaucoup de travail, a souligné sans ambages Marie-Ève Jacques. C'est un rêve qui se réalise de pouvoir enfin enfiler le maillot du Canada et c'est une motivation de se surpasser encore plus. C'est exceptionnel la chance que j'ai d'aller jouer là-bas et de jouer au niveau international. On est heureuse d'être les trois ensemble et de représenter l'UdeS; ça montre qu'on a vraiment des bonnes joueuses à Sherbrooke. »

« Le recrutement a changé au cours des dernières années, renchérit-elle pour expliquer ce nouveau record de l'UdeS. On offre de très bon services aux athlètes et des bourses qui attirent de bons étudiants-athlètes et le programme de soccer féminin a toujours été dans les meilleurs, donc les joueuses sont intéressées d'emblée à se joindre à nous. »

Les trois athlètes s'envoleront vers le Japon le 21 juin pour y affronter l'équipe nationale nippone dans un match préparatoire avant de prendre la direction de Daegu, en Corée du Sud, où se tiendront les Universiades du 3 au 14 juillet. Tout un défi attend cependant l'équipe canadienne puisqu'elle fera partie du même groupe que l'Afrique du Sud, les États-Unis et la France, trois équipes qui peuvent légitimement aspirer à la médaille d'or.

« Ça va me permettre de m'améliorer, de connaître la vitesse de jeu, la pression, le stress au niveau international », se réjouit néanmoins celle qui a été élue joueuse de l'année au Canada en 2013.

Les Universiades sont des compétitions biennales internationales qui regroupent les meilleurs étudiants-athlètes de différentes disciplines. Les Universiades d'été sont composées de 12 sports obligatoires, soit l'athlétisme, le basket-ball, l'escrime, le football, la gymnastique, le judo, la natation, le plongeon, le water-polo, le tennis de table, le tennis, le volleyball et l'haltérophilie auxquels peuvent s'ajouter des disciplines optionnelles déterminées par le pays organisateur.

Se déroulant immédiatement après la Coupe du monde féminine de la FIFA, l'attaquante de 23 ans ne serait pas fâchée que la compétition lui permette d'attirer les regards de l'équipe canadienne senior et d'imiter un jour la Coaticookoise Josée Bélanger.

« Ça serait l'objectif ultime! Si je peux me démarquer pendant la compétition et me faire remarquer par l'équipe nationale ce serait bien! » s'enthousiasme Marie-Ève Jacques, qui s'aligne également avec les Verts de Sherbrooke, dans la Ligue senior élite du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer