Jocelyn Proulx à la tête de Patinage Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Impossible de sortir le patinage artistique de l'homme! Le Magogois Jocelyn Proulx avait affiché ses couleurs et annoncé son retrait du monde du patinage artistique l'automne dernier après plus de deux décennies de bénévolat dans le milieu à l'échelle locale, régionale et provinciale. Revirement de situation il y a une semaine lorsque Jocelyn Proulx est devenu rien de moins que le grand manitou de Patinage Québec en acceptant la présidence de cet organisme.

Il faut dire que Proulx n'avait jamais caché ses intentions de se retrouver à la tête de cette fédération.

« Cela avait toujours fait partie de mes projets et je m'étais fait un devoir de faire mes classes au fil des années. Lorsque l'occasion s'est présentée il y a quelques années, des responsabilités accrues au niveau professionnel ne me permettaient plus de faire le saut. J'ai donc passé mon tour tout en demeurant associé au sport », a expliqué Proulx qui s'est retrouvé un jour ou l'autre dans des rôles de juge, représentant technique, arbitre, accompagnateur d'Équipe Québec, responsable du développement de l'élite et combien d'autres fonctions.

Il faut aussi souligner son passage comme président du club de patinage artistique de Magog, de l'Association régionale de l'Estrie et ses nombreuses années comme vice-président sur le conseil d'administration de la fédération provinciale.

Rêve réalisé

À sa grande surprise, Jocelyn Ploulx a donc reçu la visite de la présidente sortante de charge Sylvie Simard dont l'objectif avoué était de convaincre Proulx de renoncer à sa retraite et de lui succéder à la présidence. « J'avais déjà été son vice-président et à ses yeux je représentais la personne idéale pour prendre la relève. J'ai quand même consulté mon épouse Chantale qui est aussi une bénévole de longue date. On avait décidé de se retirer ensemble. Cependant, connaissant mon intérêt pour la présidence de Patinage Québec, elle m'a dit de sauter dans le train », confie Proulx.

Maintenant en poste, le nouveau président de Patinage Québec affirme vouloir poursuivre le travail de Sylvie Simard.

« Le sport se porte bien. Nous en sommes à la troisième année d'un plan triennal qui s'attardait beaucoup au développement des athlètes et au financement. Je vais poursuivre dans la même veine. Je me considère chanceux d'arriver au sein d'un conseil d'administration qui est fort. Les gens occupent les bonnes chaises. On est venu me chercher pour mon leadership et c'est ce que je vais exercer », fait valoir Jocelyn Proulx.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer