Un nouvel entraîneur-cadre à Soccer Estrie

À l'aube de sa 45e saison de soccer, l'Estrie prendra une nouvelle... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gabrièle Roy

(SHERBROOKE) À l'aube de sa 45e saison de soccer, l'Estrie prendra une nouvelle direction puisque André Gagnon quitte son poste d'entraîneur-cadre. La Fédération de soccer du Québec en a également profité pour décréter 2015 comme étant l'année du soccer féminin, en mettant en place le projet 45 femmes d'influences pour les 45 ans de Soccer Estrie.

C'est après 12 ans à occuper le poste d'entraîneur-cadre que André Gagnon tire sa révérence. Lui qui s'est joint à Soccer Estrie en 2003 poursuivra son parcours professionnel en tant que responsable de l'identification des athlètes pour la Fédération de soccer du Québec.

« Ça va nous permettre d'amener des idées nouvelles qui vont dynamiser la région. C'était ça aussi l'idée que moi je parte et que je passe à autre chose et qu'on amène quelqu'un de plus jeune, plus beau, plus fou, » raconte en rigolant M. Gagnon.

Celui qui sera appelé à contribuer activement à l'expension du sport sur le territoire estrien est un technicien reconnu dans la Loire et en Rhône-Alpes, Alfred Picariello.

«Mon idée c'est d'apporter ma petite touche parce que ce qui est interessant c'est que chacun écrit une page de l'histoire et là, c'est a moi d'écrire une petite page de soccer Estrie», dit M. Picariello.

D'origine française, il s'est installé, il y a trois ans, dans la région de Saint-Georges de Beauce où il occupait le poste de directeur technique du club de soccer l'Ascalon ,tout en étant l'entraîneur adjoint de l'équipe féminine du Dynamo de Québec qui évolue au sein de la W-League.

Il présise également que son but premier est de faire un travail d'observation et d'aller à la rencontre des clubs de l'Estrie pour ensuite dresser ses objectifs. «Depuis mon arrivée, je me rens compte qu'il y a beaucoup de clubs qui performent au niveau AAA et il y a pas mal d'entraineurs, de bénévoles et de gens qui ont envi de s'investir dans le sport, donc je crois que le soccer se porte bien en Estrie et ce n'est qu'un début.»

En effet, le soccer est le sport le plus pratiqué au Québec. Seulement en Estrie, plus de 7 000 joueuses et joueurs sont répartis dans près de 500 équipes. D'autre part, près de 700 entraîneurs bénévoles et 250 officiels sont nécéssaires annuellement pour encadrer les quelque 2 400 parties planifiées durant l'été.

Puisque 2015 sera l'année du soccer féminin, Soccer Estrie a mis en place un projet régional visant à honorer des femmes de la région ayant marqué l'histoire du ballon rond. Pour ce faire, les 10 clubs de la région seront appelés à contribuer à la sélection des 45 femmes qui seront présentées sur le site Internet et sur la page Facebook de l'organisme. En fin de saison, une soirée sera aussi planifiée afin de souligner leur apport au sport.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer